Ultraviolet, bien que déployé aux Etats-Unis depuis octobre dernier et au Royaume-Uni depuis décembre, semblerait rencontrer toutes les peines à convaincre. Le système de verrouillage numérique devrait toutefois gagner en crédibilité avec l’annonce lors du CES 2012 de deux renforts : Samsung et Amazon.

Pour le premier, il s’agira de proposer sur certains de ses lecteurs Blu-Ray commercialisés cette année la prise en charge du DRM Ultraviolet. De son côté, Amazon a indiqué avoir signé un accord avec un grand studio hollywoodien, sans le nommer. Tous les films achetés sur la plateforme du site marchand dont les licences appartiennent à ce studio seront donc compatibles avec les appareils Ultraviolet.

Rappelons qu’Ultraviolet permet de lire de manière dématérialisée des films sur de nombreux supports (lecteurs Blu-Ray, téléviseurs, ordinateurs, smartphones et tablettes) et même simultanément (jusqu’à 5 utilisateurs par compte). L’offre semble pour l’instant assez chiche. Peut-être que l’arrivée de deux acteurs majeurs de l’industrie audiovisuelle permettra de faire décoller l’offre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here