CES 2012 : prise en main du Canon G1 X

CES 2012 : prise en main du Canon G1 X

Un compact à objectif interchangeable chez Canon ? Mais pour quoi faire ?
Ils n’en ont pas besoin, ils l’ont dit et cela se vérifie avec
l’annonce du Powershot G1 X, compact numérique prometteur, doté d’un
capteur plus grand qu’un Micro 4:3 et d’un objectif fixe 4x. Nous avons
pu le manipuler au CES 2012, voici nos premières impressions.

Publié le 12 janvier 2012 - 16:00 par La rédaction

Le Powershot G1 X était la star du stand Canon ici à Las Vegas, au
CES 2012, en atteste son état de salissure alors que le salon avait
ouvert ses portes deux heures auparavant seulement.
Pour
rappel, le G1 X, c’est une sorte de G12 dopé aux amphétamines. Il est
doté d’un capteur un peu plus grand que celui qui équipe les hybrides
Micro 4:3 et un peu plus petit qu’un APS-C. De format 4:3, c’est un CMOS
de 14 mégapixels qui culmine à 12 800 ISO et dont on attend une qualité
d’image irréprochable aux plus hautes sensibilités, du moins du niveau
d’un bon reflex récent APS-C. Il tourne des vidéos en Full HD et son
objectif, que l’on ne peut pas changer, est un 4x stabilisé.
Au
premier contact avec le Canon G1 X, nous avons été frappés par sa
taille. En effet, nous le pensions de l’ordre de grandeur du G12. Il
n’en est rien, le G1 X est bien plus encombrant et bien plus lourd.
C’est somme toute normal vu la taille de son capteur (6 fois plus
grande que celle du CCD du G12) et donc de son objectif qui doit
alimenter une telle surface. Toujours est-il que nous ne saurions que
recommander aux intéressés de bien aller prendre en main le G1 X chez
leur revendeur avant de l’acheter.
Nos visuels sont aussi trompeurs, il faut avoir le G1 X en main pour mesurer son encombrement.
On
retrouve l’ergonomie typée reflex EOS qui a fait le succès des G10, G11
et G12 avec une finition irréprochable et des commandes bien situées.
Nous avons cherché en vain la bague des ISO, si pratique sur le G12…
elle a disparu sur le G1 X. Il faut dire qu’avec une sensibilité
maximale de 12 800 ISO, il fallait caser 8 positions sur la bague.
L’objectif
est assez impressionnant et la largeur des lentilles est assez
prometteur. Ce 4x ne démarre par contre qu’au 28 mm, une focale peu
grand-angle pour un APN qui sort en 2012. Son ouverture de f/2.8 en
grand-angle tombe à f/2.8 à 112 mm… mais il est stabilisé.

Le
duo de molettes, celle à l’avant qui tombe sous l’index droit et la
roue arrière permettent de piloter de nombreux paramètres les yeux
fermés. Globalement, l’ergonomie du Canon G1 X est idéale pour le public
visé, on frôle le sans-faute. La faute viendrait peut-être d’une optique
dont on ne peut commander le zoom manuellement. Il faut encore passer
par le taquet de la motorisation du zoom quand nous aurions adoré
pouvoir zoomer à la main et ce, d’autant plus que l’objectif du G1 X est
imposant, il y a de la place et même un crénelage qui offre un
excellent grip et incite à zoomer par ce biais.

Son
écran est articulé, ce qui sera très appréciable, mais on aurait aimé
que Canon aille plus loin et profite de la taille imposante du G1 X pour
passer à une taille d’écran supérieure. Il n’est pas tactile non plus.
Un AF par pression, pour la vidéo entre autres, aurait gagné en
ergonomie. L’enregistrement vidéo possède son bouton dédié, le point
rouge. 

La
visée se fait sur écran, mais aussi via un viseur optique hélas
complètement bâclé : il est petit et couvre environ 80% de l’image
finale. Fujifilm avec le X100 et le X-Pro 1 a montré que l’on pouvait
faire mieux !
Le G1 X arrive dans le commerce
d’ici un mois et nous n’avons pas testé un exemplaire définitif, au
moins pour ce qui est de son firmware. Nous avons bien essayé de faire
quelques photos incognito, mais en vain… L’autofocus du Powershot G1
X, sans être particulièrement lent, n’a pas brillé par sa célérité lors
de nos différents essais à différentes focales. 
Pour
résumer nos premières impressions que nous a laissées la prise en main
de ce Canon G1 X : le G1 X capitalise sur l’ergonomie éprouvée du G12 et
apporte ce qui lui manquait, à savoir, enfin un capteur de reflex.
Canon a cependant manqué l’occasion de progresser sur certains points :
écran non tactile, pas de zooming manuel, viseur optique
inexploitable…
Enfin, l’encombrement et le poids du G1 X seront des facteurs à prendre en compte en fonction des habitudes de chacun.

Publicité

Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *