CES 2012 : présentation du X-Pro1 par FujiFilm Japon

CES 2012 : présentation du X-Pro1 par FujiFilm Japon

Deux heures durant, en marge du CES 2012 qui s’est tenu à Las Vegas la semaine dernière, nous avons pu manipuler le compact hybride Fuji X-Pro1 en compagnie de Fujifilm Japon. Voici la présentation du X-Pro1.

Publié le 16 janvier 2012 - 14:39 par La rédaction

Publicité

Voici le schéma du filtre coloré adopté par Fujifilm pour le capteur du X-Pro1, un capteur de technologie CMOS, mais sans filtre passe-bas optique. La disposition des couleurs par paquet de 36 se rapproche de l’arrangement aléatoire du film argentique et améliore la définition. Fujifilm assure une meilleure définition couplée à une image encore plus propre que sur un reflex numérique Full Frame comme le Canon EOS 5D Mark II. En attendant le test, nous avons pu juger cette avancée sur des tirages comparatifs.


À gauche, le nouveau capteur X-Trans du X-Pro1, à droite, le CMOS conventionnel. Capteur EXR (cf Finepix F770EXR), X-Trans, Fujifilm n’a rien perdu de ses compétences de fabricant d’émulsion et fait fabriquer des capteurs spécifiques pour ses appareils quand la majorité de ses concurrents se contentent d’utiliser l’offre de composants disponibles.


Matrice comparative de la qualité d’image, résolution et rapport
signal/bruit entre le nouveau capteur X-Trans, les APS-C du marché et
les Full Frame.


Si le X-Pro1 reprend le concept de viseur hybride du X100, ce n’est pas tout à fait le même. Toujours très large et lumineux comme nous avons pu le voir lors de notre prise en main du X-Pro1 (à lire sur Zone Numérique demain), le viseur optique hybride du X-Pro1 a été étudié pour pouvoir adapter son agrandissement et l’affichage des cadres collimatés à la focale utiliser puisque, rappelons-le, le X-pro1 est un compact à objectif interchangeable. C’est une lentille qui agit comme un objectif interne pour moduler le rapport de magnification du viseur.
En fonction de la distance du sujet et de la focale utilisée, on souhaitera passer sur la visée électronique, TTL, afin d’éviter de se faire piéger par la parallaxe.


Le viseur hybride du X-Pro1 devient « Hybrid Multi View Finder ». Illustration du changement de magnification et des cadres.


Avec la série X, Fujifilm innove et pas seulement côté capteur ou viseur : l’écran du X-Pro1 offre une définition très confortable de 1,23 million de points et sa nouvelle conception offrirait, selon Fujifilm Japon qui nous a présenté le X-Pro1, un taux de reflets de seulement 0,18 % contre 0,70 % sur un LCD classique. A vérifier également lors du test du X-Pro1.


Le nouveau mode de prise de vue « surimpression » permet d’afficher la première image sur un calque translucide afin de mieux cadrer la seconde et positionner l’effet comme souhaité. Bel exemple d’adaptation d’une technique argentique traditionnelle au numérique en profitant des atouts de la technologie actuelle.


Certains points de détails du X100 étaient agaçants, pour ce qui est de son ergonomie. Fuji a travaillé la question et a revu certains boutons sur le X-Pro1. La molette arrière est remplacée par un bouton multidirectionnel plus fonctionnel et une molette cliquable agréable fait son apparition. La bague physique de la correction d’exposition est toujours au menu sur le X-pro1.


Voici les trois objectifs, des focales fixes, qui seront lancées avec le X-pro1 dès le mois prochain. Verre ED, back focus réduit, formule optique travaillée et larges ouvertures : on attend beaucoup, optiquement, de cette gamme d’objectifs Fujinon XF en monture X pour arriver à fournir la résolution optique dont pourrait bénéficier le nouveau capteur X-Trans.


D’ici quelques mois, un adaptateur permettant de monter les objectifs Leica-M sur le X-Pro1 verra le jour et Fujifilm Japon nous assure que ce ne sera pas le seul… Il faudra travailler en manuel.


Appréciable : les objectifs Fujinon XF offrent un réglage du diaphragme, physique via la bague de l’ouverture, par 1/3 EV.


Le tirage optique réduit de la nouvelle monture X devrait aboutir à une définition optimale.


Si trois objectifs XF pour le X-Pro1 sont au menu au lancement commercial de l’hybride APS-C Fuji, nos hôtes de Fujifilm Japon nous ont dévoilé la feuille de route de la gamme optique XF avec, sous 2 ans, 9 références dont trois zooms, des focales fixes lumineuses et un pancake.
Plus d’infos sur la feuille de route des objectifs Fujifilm pour X-Pro1.


Fujifilm soigne les détails et a modelé les lamelles du diaphragme de telle sorte qu’elles seront biseautées pour éviter que la lumière ne puisse se refléter sur l’épaisseur de leur tranche, aussi ténue puisse-t-elle être. Ceci améliorerait le piqué.

NB : Les prix France du C-Pro1 sont désormais connu. Le X-Pro1 sera à 1590 euros nu. L’optique XF 60mm sera vendue 629
euros, le 35mm et le 18mm seront tarifés 579 euros. Les premiers kits
n’arriveront que deux mois plus tard avec un premier bundle X-Pro1 + 35mm (soit
équivalent 50mm environ).


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *