[Màj] Free Mobile : aucun problème de réseau pour un responsable d'Orange

[Màj] Free Mobile : aucun problème de réseau pour un responsable d’Orange

Depuis quelques jours, la polémique autour des antennes-relais « éteintes » de Free Mobile enfle. Après un dégonflement hier, l’affaire a pris un nouveau tournant en début de soirée, avec une clarification de Pierre Louette dans ses propos.

Publié le 20 janvier 2012 - 16:40 par La rédaction


Mise à jour le vendredi 20 janvier :

Interrogé par Challenges, Pierre Louette, directeur adjoint d’Orange, a tenu à clarifier ses propos (dans les commentaires de l’article), selon lui, pour qu’ils ne soient pas « instrumentalisés« . En clair, il ne remet pas en question l’accord d’itinérance entre Orange et Free, « qui fonctionne bien », mais il ne peut confirmer ou infirmer, pour clause de confidentialité avance-t-il, que le réseau Free Mobile est « allumé », et « refuse donc de participer à cette polémique ». Bref, on ne connait toujours pas le vrai du faux à propos d’un possible réseau en partie « éteint ».

Article initialement publié le 19 janvier :

« Le réseau Free Mobile est allumé », affirme Pierre Louette, directeur adjoint d’Orange et secrétaire général de France Télécom, au site Electron Libre. En début de semaine, des huissiers avaient été mandatés par certains opérateurs concurrents de Free Mobile pour vérifier le bon fonctionnement de ses antennes-relais. Xavier Niel avait tenu à démentir ces accusations hier, et vient donc de trouver un renfort de poids en la personne de Pierre Louette.

Electron Libre rapporte également, selon une autre source cette fois anonyme, que l’accord d’itinérance qui permet à Free Mobile d’utiliser le réseau Orange sur les 73 % du territoire non couverts, n’aurait pas pu être annulé, même en cas « d’extinction volontaire des émetteurs » Free Mobile.

L’envoi de cartes SIM ralenti par la forte demande de portabilité

Malgré cette polémique, de nombreux Français continuent à vouloir s’abonner chez Free Mobile. Bouygues Telecom a par exemple annoncé avoir perdu 25 000 clients en une semaine, tous passés chez Free Mobile. L’engouement est tel que l’opérateur croule sous les demandes de portabilité du numéro (changer d’opérateur tout en conservant son numéro). Or, le délai de portabilité est passé à trois jours maximum, rendant l’opération de plus en plus pressante. Nicolas Houery, directeur opérationnel du GIE, l’organisme en charge d’effectuer les portabilités, déclare dans les Échos que « Free a volontairement limité le nombre de demandes de portabilité à
traiter quotidiennement pour éviter un chaos total du système »
. 35 000 à 40 000 demandes sont envoyées par jour par Free Mobile, alors que le GIE ne traite par exemple que 23 000 dossiers le lendemain de Noël, entre 10 000 et 15 000 les autres jours.

D’après les rumeurs, 50 000 personnes souscriraient quotidiennement aux abonnements Free Mobile. L’afflux massif de nouveaux abonnés a ainsi créé un retard considérable dans la livraison des cartes SIM, obligeant certains nouveaux clients Free Mobile… à revenir à ce bon vieux téléphone fixe. Certains s’en accommodent, d’autres un peu moins, rapporte le Figaro. De son côté, un opérateur concurrent juge que Free a « commis une erreur de débutant ».



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *