RIM : Jim Balsillie et Mike Lazaridis démissionnent

RIM : Jim Balsillie et Mike Lazaridis démissionnent

Les rumeurs d’un départ des deux cofondateurs et coprésidents de RIM, Jim Balsillie et Mike Lazaridis, circulaient depuis quelques semaines. C’est désormais officiel : les deux dirigeants de la société canadienne ont démissionné.

Publié le 23 janvier 2012 - 9:00 par La rédaction

Clap de fin pour Jim Balsillie et Mike Lazaridis, figures historiques de RIM, fabricant des BlackBerry. Les deux cofondateurs et coprésidents paient ainsi les pots cassés, en raison d’une perte de vitesse sur le marché des smartphones. RIM, qui incarnait il y a encore quelques années le fleuron en matière de smartphones avec ses BlackBerry, se voit aujourd’hui concurrencée et distancée par Apple et les fabricants de smartphones Android. Sans compter l’arrivée, certes tardive, mais pour l’instant réussie, de Windows Phone Mango (grâce au partenariat Microsoft/Nokia). L’action RIM a perdu 75 % de sa valeur à la Bourse de New York en seulement un an. La société n’est d’ailleurs pas à l’abri d’un rachat, bien que les intéressés aient démenti.

Un départ de Jim Balsillie et Mike Lazaridis faisait l’objet de rumeurs depuis plusieurs semaines, où il était avancé que leur départ permettrait à la société canadienne de repartir du bon pied en 2012. Reste à savoir si avec cette double démission RIM pourra effectivement relever la tête, à l’heure où les marchés de la mobilité (smartphones, tablettes) arrivent à maturité. La première étape de ce renouveau sera la mise à jour en version 2 de l’OS de la Playbook, qui intègrera enfin un client mail natif, un gestionnaire de contacts ou un agenda, d’ici le mois prochain.

Pour remplacer les deux figues historiques à la tête de société, le choix interne a été privilégié. Thorsten Heins, anciennement directeur d’exploitation reprend les rênes de la direction, tandis que Barbara Stymiest devient présidente du conseil d’administration. « Dans toute réussite d’entreprise développée par les fondateurs, il
vient un moment où l’on entre dans une nouvelle phase de croissance et où
il est temps que les fondateurs passent le relais à une nouvelle
direction
« , a déclaré Mike Lazaridis, qui est relégué au rang de vice-président du conseil d’administration. Jim Balsillie restera lui simple actionnaire de la firme, à hauteur de 5 %.

Advertisements

Ailleurs sur le web