Ultraviolet vient d’obtenir un nouveau renfort de poids. Après l’annonce, il y a quelques semaines, du ralliement de Samsung et Amazon autour du projet de DRM universel, c’est au tour de Paramount de rejoindre la cause.

Le studio de cinéma hollywoodien a annoncé qu’il intègrera sur ses films la norme Ultraviolet, mais seulement, dans un premier temps, sur ceux disponibles en téléchargement. Les films en Blu-Ray ne sont donc pas encore concernés. Une soixantaine de films est disponible pour l’instant, parmi le catalogue de Paramount, entre nouveautés et blockbusters plus anciens. Mais le prix élevé des films (12.99 dollars en version standard et 19.99 dollars en HD) pourrait freiner plus d’un utilisateur, d’autant plus que certains films sont vendus moins cher en Blu-Ray sur le marché.

Ultraviolet dispose tout de même d’un avantage, celui de visionner de manière dématérialisée (en strreaming ou en téléchargement sur ordinateur) un film acheté avec la norme Blu-Ray depuis un ordinateur, un téléviseur, un lecteur Blu-Ray, un smartphone ou une tablette, et ce, sur plusieurs supports simultanément. Si l’offre en matière d’appareils compatible reste limitée à l’heure actuelle (les films Paramount ne sont disponible que sur les terminaux iOS, pas Android par exemple), elle devrait s’étoffer dans les mois à venir. De quoi vraiment lancer la machine ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here