Olympus SH-21

Le compact numérique Olympus SH-21 bénéficie de deux atouts majeurs : un capteur CMOS 16 mégapixels en technologie CMOS rétroéclairé et un objectif 12,5x qui ne néglige pas le grand-angle puisqu’il correspond à un 24-300 mm. Du coup, il filme des vidéos en Full HD. Il embarque un double système de stabilisation d’image et une touche dédiée à l’activation de l’autofocus pour réaliser le point rapidement. Son écran 3″ / 460 000 pixels est tactile. Le SH-21 offre également divers modes intelligents, un mode « beaué » qui optimise les portraits, un mode de prise de vue de nuit et sans trépied, un mode HDR et peut photographier en rafale jusqu’à 7 i/s. L’Olympus SH-21 sera disponible dès ce mois-ci au prix de 249 euros.
En savoir plus sur l’Olympus SH-21.

Olympus SH-21

Olympus SH-21

Olympus SH-21

Olympus SP-620 UZ et SP-720 UZ

Olympus sort cette année un duo de bridges, avec des objectifs d’amplitude 21x pour le SP-620UZ et 26x pour le SP-720 UZ dont la compacité a été travaillée pour en faire de véritables compagnons de voyage. Leur image est stabilisée et ils offrent les effets artistiques de rigueur comme sténopé, pop art, punk, fish-eye ou soft focus. Un mode beauté permet d’optimiser le rendu des portraits jusqu’à trois personnes sur une même photo. Tous deux offrent le même écran 3″ / 460 000 pixels. Ci-dessous, voici les différences entre le SP-620 UZ et le SP-720 UZ que l’on préférera sans doute pour son capteur CMOS, plus performant que le simple CCD du Sp-620 UZ.

SP-620 UZ :
   – CCD 16 mégapixels
   – Objectif 25-525mm
   – Vidéo 720p
   – 199 euros

SP-720 UZ :
   – CMOS 14 mégapixels
   – 26-676mm
   – Vidéo Full HD
   – 249 euros

Olympus SP-720 UZ
L’Olympus SP-720 UZ et son objectif 26-676mm.

Olympus SP-720 UZ
Le SP-720 UZ, comme le SP-620 UZ, n’ont pas de viseur, ce qui pourrait leur faire perdre le statut de bridge aux yeux de certains.


Panorama par balayage, photos 3D, mode beauté…

Olympus SZ-14

L’Olympus SZ-14 est ce que l’on appelle un compact megazoom. En effet, il est doté d’un objectif 24x, record sur un compact numérique même si de compact, il a surtout le nom. Le SZ-14 offre donc un objectif équivalent 25-600 mm. Sa stabilisation « multi-motion » ajoute un algorithme numérique au traitement de l’image en vidéo. Équipé d’un capteur CCD de 14 mégapixels, le SZ-14 filme ses vidéos en 720p maximum. Mode beauté, mode auto intelligent, AF avec suivi du sujet, détection des visages avec ajustement des ombres pour des portraits « débouchés » viennent compléter une fiche technique séduisante que l’on aurait aimée servie par l’adoption d’un CMOS BSI…. le SZ-14 plafonne à 1600 ISO. Sa batterie lithium peut se recharger via son port USB, un plus très appréciable en voyage.
L’Olympus SZ-14 est commercialisé au prix de 249 euros TTC.

Olympus TG-320

Le TG-320 remplace le TG-310 et vient renforcer, par le bas, la gamme d’appareils numériques Olympus étanches et endurcis pour survivre à une descente de rivière en kayak, à un tournage du match de beach-volley de votre vie, à l’exploration du lagon de l’ile où vous piqueniquez, ou tout simplement pour augmenter l’espérance de vie d’un APN qui a élu domicile dans un sac de femme… Dans la série TG, le TG-320 est le premier prix. Pour 169 euros à son lancement, il offrira l’étanchéité jusqu’à 3m de profondeur, la résistance aux poussières et à des chutes de 1,5 m de hauteur. Son objectif périscopique 28-102 mm est protégé par un volet de protection en verre. Conçu pour l’outdoor, son écran 2,7″ / 230 000 points est antireflet. Pour la partie photo : capteur CCD 14 mégapixels, mode beauté, auto intelligent ou encore panorama assisté facilitent la prise de vue et son mode vidéo est 720p. Pratique en voyage si on ne se déplace plus sans son ordinateur portable, l’Olympus TG-320 recharge sa batterie lithium par le biais de sa connectique USB.

Olympus TG-320
L’Olympus TG-320 est étanche à 3m sous l’eau.

Olympus VG-150 et VG-160

Le fonds de commerce des compacts numériques Olympus VG-150 et VG-160 est le rapport qualité-prix. Vendus respectivement 79 et 89 euros, ils offrent un package technologie de base certes, mais dans un format assez fin, 19,3 mm pour le VG-160 et 19,8 mm pour le VG-150, l’AF avec suivi du sujet, la vidéo en 720p, la détection des visages ou encore le mode scène auto et divers filtres artistiques. Eux aussi peuvent recharger leur batterie lithium
par le port USB.
  – VG-150 : CCD 12 mégapixels, zoom 4x équivalent 27-108mm, écran 2,7″
  – VG-160 : CCD 14 mégapixels, zoom 5x équivalent 26-130mm, écran 3″ / 230 000 pixels

Olympus VG-170

Olympus ne range pas le VG-170 aux côtés des VG-150 et VG-160 dont il est pourtant très proche avec un objectif 5x 26-130 mm, un capteur CCD 14 mégapixels ou encore un mode vidéo HD en 720p. Il se distingue par un écran mieux défini, de 3″ pour 460 800 points, la présence du mode beauté en plus des autres automatismes de ses petits frères, mais surtout par un flash puissant au fonctionnement innovant. Voici ce qu’en dit Olympus : « Il est environ 4 fois plus puissant que celui de ses concurrents directs, ce qui représente une portée 2 fois plus importante (le nombre guide (NG) pour le VG-170 est de 8,8 contre 4 à 5,6 pour les compacts ordinaires). Le flash du VG-170 peut atteindre en mode grand-angle, des sujets ou bâtiments situés à 15 mètres. En mode flash longue portée, ce petit compact va privilégier la sensibilité ISO plutôt que les Mégapixels afin d’avoir un réglage parfait de la luminosité de l’image. Le VG-170 va ainsi favoriser une résolution moindre (résolution de 5 Mégapixels au lieu de 14 habituellement) et cela sans dégrader la qualité de l’image même si l’utilisateur veut agrandir sa prise de vue au format A4.« 
L’Olympus VG-170 verra le jour en blanc, noir et rouge au prix de 99 euros seulement.

Olympus VG-170
L’Olympus VG-170 et son flash doté d’un nombre guide plus puissant qu’à l’accoutumée sur un compact numérique. Ici, NG=8.

Olympus VG-170
L’Olympus VG-170 : 99 euros.

Olympus VH-210

Avec des « coloris ravageurs » comme le précise Olympus dans son communiqué (rouge pomme, orange abricot, vert kiwi, violet raisin, blanc litchi et noir cassis), le VH-210 est un joli petit compact numérique mince à la finition brillante et au boitier métallique assez séduisant, il faut bien l’avouer. Il offre un objectif 5x équivalent 26-130 mm, un capteur CCD 14 mégapixels et la vidéo 720p. APN amateur, l’Olympus VH-210 offre tout l’attirail d’automatismes intelligents comme le mode scène auto à détection automatique du mode scène, le mode beauté qui lisse les imperfections de la peau de vos sujets, la photo en 3D, les filtres artistiques comme punk, pop art, sténopé, soft focus étincelle, etc. Comme la majorité des appareils numériques Olympus millésimés 2012, le VH-210 est compatible avec les cartes Eye-Fi et il recharge sa batterie lithium via son port USB.

Olympus VH-210
L’Olympus VH-210 ici dans un orange vitaminé. Même l’objectif est assorti au coloris du boîtier.

Olympus VH-210
Le dos du VH-210 offre également une esthétique travaillée.

Olympus VH-210
Boitier métal et tout en finesse.

Olympus VR-340 et VR-360

Look métal, grip rétro et un zoom puissant pour un prix modéré de 129 et 149 euros , les compacts numériques Olympus VR-340 et VR-360 offrent un mode beauté avancé qui permet de « retoucher jusqu’à 3 visages sur le même cliché avant la prise de vue, dit Olympus, qui précise que « cette fonction est aménagée comme une véritable trousse
de maquillage : eye-liner, ombres à paupières ou touche de rouge sur les imperfections du visage afin de les faire disparaître. On peut aussi, avec cette même fonction, modifier le visage et donner un autre sens à la réalité : rehausser les pommettes, rendre une bouche pulpeuse… ». Les deux appareils sont équipés d’un même capteur CCD de 16 mégapixels / 720p et du même écran, mais se différencient l’un de l’autre par leur amplitude de zoom : 10x (24-240 mm) sur le VR-340 et 12,5x (24-300 mm) sur le VR-360.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here