Le Canon Powershot G1 X passe au banc d'essai DxOmark

Le Canon Powershot G1 X passe au banc d’essai DxOmark

DxOMark a passé au crible le nouveau capteur CMOS 14 mégapixels du Powershot G1 X. Qu’apporte-t-il de nouveau ? Tient-il ses promesses ? Comment se situe-t-il par rapport au G12, aux hybrides et aux reflex APS-C ? Voici les résultats du test DxOMark du capteur du Canon G1 X.

Publié le 31 janvier 2012 - 18:00 par La rédaction

Annonce surprise chez Canon de ce début d’année en plein CES 2012, alors que l’on attendait un G13 ou G14, que l’on espérait voir l’EOS 5D Mark III arriver, c’est sur le segment du compact premium que Canon sévit avec le Powershot G1 X, un compact numérique séduisant pour le photographe passionné : un grand capteur entre le 4:3 et l’APS-C en dimensions, technologie CMOS, objectif 4x 28-112 mm, le Full HD pour la vidéo et une ergonomie qui fit le succès de la gamme G10, G11, G12, empruntée aux reflex EOS comme pour s’attirer les faveurs de photographes équipés en reflex numérique Canon désirant trouver une doublure plus mobile mais qualitative de leur équipement. Avec l’arrivée des hybrides à grand capteur et de compacts numériques novateurs sur le segment du haut de gamme (Fujifilm X100 par exemple), Canon riposte avec son talent habituel et sort de sa manche le Powershot G1 X. Mais que vaut son capteur, un CMOS inconnu, de 14 mégapixels, et d’une dimension bâtarde, dans le meilleur sens du terme ? DxOMark.com vient de passer le G1 X au banc d’essai de sa technologie DxO Analyzer.
Faisons parler ces résultats du test du G1 X.

Canon Powershot G1 X vs Powershot G12

Depuis l’annonce du G1 X, on le compare au G12 dont il emprunte, il faut dire, bien des choses, comme sa philosophie générale, son écran 3″ / 921 000 points articulé, son ergonomie et son design, façon briquette. S’il est en fait bien plus encombrant et lourd que le G12, son capteur est aussi plus grand et c’est bien là son principal argument. Son imageur mesure 18,7 x 14 mm pour 14 mégapixels quand celui du G12 ne mesure que 7,5 x 5,6 mm pour 10 mégapixels. Le pixel pitch passe donc de 2,03 microns sur le G12 à 4,16 microns sur le G1 X. Cela se traduit par un niveau de performance tout autre.


Voir tous les résultats du Canon G1 X sur DxOMark.com
Publicité
.

L’indicateur de performance globale, le DxOMark Score, passe de 47 points pour le G12 à 60 points pour le G1 X, on change de catégorie. C’est la sensibilité basse lumière qui fait le plus de progrès. Mesurée à 161 ISO sur le G12, elle atteint sur le G1 X 644 ISO, soit exactement 2 diaph de différence. Ceci cumulé à une définition plus importante qui va permettre de noyer le peu de bruit dans la résolution et à un nouveau processeur, le DIGIC 5, qui va capitaliser sur les progrès réalisés en termes de puissance de calcul et en termes de performances des algorithmes de réduction du bruit, on peut s’attendre à des résultats de très haut niveau sur le terrain.

Un score récolté par le G1 X nous chagrine cependant : la dynamique, de 11,2 EV sur le G12, n’est que de 10,8 EV sur le G1 X. Certes, on ne verra aucune différence entre ces scores si proches, mais tout de même, ne pouvait-on pas s’attendre à des progrès en la matière ?
En poussant l’analyse des résultats un peu plus loin, et en regardant de plus près le détail de la dynamique du capteur du G1 X, il est bien en retrait, légèrement, par rapport au G12, mais à la sensibilité la plus basse seulement. D’ailleurs, le G12 est avantagé car il démarre à 80 ISO. Dès que l’on dépasse les 100 ISO, la hiérarchie s’inverse et le G1 X brille par la stabilité de sa dynamique. A 400 ISO, le G1 X est 2EV plus généreux que le G12.
Pour ce qui est de la profondeur de couleurs, le capteur du G1 X bénéficie d’un échantillonnage sur 14 bits, contre 12 bits sur le G12, d’où un score en légère progression.


Le rapport signal/bruit mesuré par DxO.

Comme on le voit ici, la dynamique du capteur du G1 X ne progresse plus après 200 ISO.

Avec une sensibilité deux stops supérieure au G12 et une dynamique, si équivalente à 100 ISO, bien meilleure, 2EV de plus, dès que l’on augmente la sensibilité, le CMOS 14 mégapixels du G1 X justifie pleinement l’embonpoint du boitier. Nous aurions aimé pouvoir bénéficier d’une dynamique plus élevée à 100 ISO.

Canon Powershot G1 X vs Panasonic G3 vs Sony NEX-5N

Le capteur du G1 X est un compromis entre le capteur des hybrides Micro 4:3 et celui des APS-C ? Qu’à cela ne tienne, mesurons le G1 X au Lumix G3 et au Sony NEX-5N…
La logique de la taille des surfaces sensibles est entièrement respectée : le G1 X obtient un score DxO global de 60, contre 56 pour le Panasonic G3, soit seulement 4 points de plus et se fait distancer clairement par le super capteur APS-C 16 mégapixels CMOS du Sony NEX-5N, qui équipe aussi le Test Nikon D7000 ou le Pentax K-5. Ce dernier obtient un score bien supérieur de 77 points.

La sensibilité du G3 et du G1 X sont équivalentes bien que l’on pouvait s’attendre à un avantage en la faveur du Canon. Quant au capteur du NEX-5N, le champion en haute sensibilité, il est 2/3EV plus sensible que ses deux poursuivants. Le format APS-C reste avantageux en la matière.
La hiérarchie est exactement la même sur le critère qui nous tient à coeur de la dynamique du capteur avec un Powershot G1 X sur un pied d’égalité avec le MOS 4:3 du Lumix G3, deux capteurs deux diaph derrière celui du NEX-5N.
Avec un capteur de conception plus récente que celui qui équipe les Lumix G depuis leur lancement, sans grande progression, le CMOS du Canon G1 X ne fait pas vraiment mieux, en dépit de sa jeunesse et de sa surface légèrement supérieure. La solution APS-C, surtout avec ce superbe imageur Sony Exmor, permet aux reflex et aux compacts à objectif interchangeable qui en sont dotés de conserver leur avance.


Voir tous les résultats du Canon G1 X sur DxOMark.com.

Canon Powershot G1 X vs Canon EOS 7D

Confrontons maintenant le Powershot G1 X à ses paires : les reflex Canon EOS APS-C. Les EOS 600D, EOS 60D et EOS 7D, sont tous dotés du même capteur CMOS APS-C 18 mégapixels. Nous prendrons arbitrairement le cas du 7D, dont les propriétaires, photographes passionnés et avancés, sont dans la ligne de mire du Powershot G1 X. Face à l’EOS 7D, le G1 X n’est pas singulièrement avantagé par la conception moderne de son capteur CMOS. Ses performances sont en léger retrait par rapport à celles du vieillissant capteur 18 mégapixels, dont l’avantage est finalement proportionnel aux quelques mm2 supplémentaires de son capteur. Si avec le Powershot G1 X, on pourra compter sur une qualité d’image très proche de celle d’un reflex, que ce soit chez Sony, Nikon ou Canon, il restera légèrement en retrait, de manière fine, mais tangible : le Canon G1 X sera 1/3 EV moins performant en sensibilité basse lumière que l’EOS 7D et un diaph moins ample en dynamique.

Le capteur CMOS du G1 X est donc naturellement très performant, mais n’offre aucun réel progrès du fait de sa conception moderne. Nous aurions aimé pouvoir gouter à la nouvelle génération de capteurs Canon avec des avancées en termes de qualité d’image.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *