Les ventes de téléphones ont encore augmenté en 2011. Selon une étude du cabinet IDC, il s’est écoulé pas moins de 1.5 milliard de téléphones (feature phones et smartphones) l’an dernier. C’est 150 millions de plus par rapport à 2010 (+6.1 %).

Nokia reste leader du marché, malgré une année difficile sur le secteur des smartphones (changement de cap, adoption de Windows Phone, sortie tardive des premiers Lumia). Sur les trois derniers mois, il se hisse à la première place, avec 113 millions de terminaux vendus. Derrière, Samsung fait moins bien, avec 97 millions d’unités écoulées sur le dernier trimestre. Apple complète la marche du podium, avec 37 millions d’iPhone vendus entre octobre et décembre 2011 (93 millions sur l’ensemble de l’année, soit une augmentation de 96 %). C’est certes beaucoup moins que la concurrence, mais Apple a la particularité de ne proposer que des smartphones. Ainsi, les excellentes ventes de l’iPhone font de la firme à la pomme le premier constructeur mondial de smartphones. Rappelons que selon une autre étude, 9 iPhone vendus sur 10 sont des iPhone 4S.

Ces chiffres traduits en termes de parts de marché montrent un affaiblissement de Nokia, qui pourrait céder sa place de leader à Samsung dès cette année. Le Finlandais a vu ses parts de marché fondre, passant de 32.6 % à 27 %. Le Sud-Coréen affiche une tendance inverse, avec des parts de marché en hausse : de 20.1 % à 21.3 % en un an. Apple continue de son côté son bonhomme de chemin, soufflant donc la troisième place à LG, avec désormais 6 % de parts de marché, contre 3.4 % un an auparavant. IDC s’attend à ce que la croissance sur le marché de la téléphonie mobile atteigne les deux chiffres, poussée par l’engouement de plus en plus prononcé pour les smartphones.


L’évolution du marché sur le quatrième trimestre
Source : IDC

L’évolution du marché sur l’ensemble de l’année
Source : IDC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here