Lancé à un tarif délirant de 7000 euros, le reflex numérique Sigma SD1, bien qu’équipé de l’innovant capteur Foveon de 46 mégapixels n’a pas trouvé son public… et revient quelques mois plus tard dans une version similaire, toujours avec en son centre le capteur Foveon X3, mais proposé à un prix revu à la baisse de façon drastique puisqu’il passe de 7000 à… 2000 euros !

On a immédiatement une pensée pour la poignée de photographes qui, séduits par les qualités du capteur, ont déboursé le prix fort pour un appareil photo proposé aujourd’hui pour moins du tiers du prix d’origine… Conscient de la bizarrerie de la situation, le directeur général de Sigma adresse aujourd’hui un message à ces clients et annonce la mise en place d’un système de points qui leur permettra de bénéficier de l’équivalent de 4000 euros de matériel Sigma. Le programme n’est pas encore très au point et Sigma demande l’indulgence des photographes « early adopters » par la plume de Kazuto Yamaki, qui s’exprime ainsi : « Lors de sa mise sur le marché, le SIGMA SD1 était un produit
révolutionnaire avec son capteur d’image directe de 46MP qui offrait la
plus haute résolution de tous les reflex numériques. » « A l’époque, cependant, nous n’avions pu lever certaines contraintes
liées aux méthodes de fabrication en grande série de ce capteur
révolutionnaire et le coût de revient dépassait de loin nos prévisions.
Nous avions alors dû nous résoudre à fixer le prix du SD1 à un niveau
élevé. Nous avons conscience de la déception qu’ont éprouvée tous ceux
qui attendaient cette sortie avec impatience et souhaitaient profiter de
la qualité d’image réellement unique du SIGMA SD1, et ceci nous a causé
également de la déception, et aussi de la peine. Surmonter cet obstacle a été depuis la priorité pour nous et pour
Foveon. »
« Nous comprenons parfaitement qu’il peut être difficile,
pour les possesseurs actuels du SIGMA SD1 qui ont fait preuve
d’engagement et de confiance, d’accepter qu’un nouveau produit aux
performances identiques à celles de leur appareil soit lancé à un prix
très inférieur moins d’une année après leur achat. Nous avons donc aussi beaucoup réfléchi à la manière dont nous pourrions
exprimer notre reconnaissance aux possesseurs du SIGMA SD1, et avons
décidé de leur bâtir un programme de soutien spécifique. Ce programme
sera basé sur un système de points qui leur permettront d’acquérir des
produits Sigma jusqu’à une valeur de l’ordre de « 4 000 euros » (« JPY400 000 ») en PV TTC. Ce programme se mettra en place
après le lancement effectif du SIGMA SD1 Merrill et se terminera à la
fin de l’année 2012. Il sera applicable sur tous les produits SIGMA,
existants ou à venir dans l’année. De plus amples détails seront
prochainement disponibles. Nous vous demandons votre compréhension
durant cette phase de finalisation.
« 

Ce seraient donc de nouvelles méthodes de production qui permettraient aujourd’hui de diviser le prix du reflex pro par 3,5. Sigma en profite pour intégrer le capteur Foveon tricouche 46 mégapixels sans dématriçage dans ses compacts numériques APS-C : les DP1 Merrill et DP2 Merrill, avec leurs objectifs respectifs de 19mm f/2,8 et 30mm f/2,8.
Le nouveau Sigma SD1 Merril sera disponible à la vente dès le mois de mars 2012.

SD1 Merrill

Le Sigma SD1 Merrill dévoile ici son autofocus 11 points.

Principales caractéristiques du Sigma SD1 Merrill

– Capteur Foveo X3 de 46 mégapixels (4 800×3200×3 couches)
– 100 à 6400 ISO
– Boitier en alliage de magnésium tropicalisé
– Double processeur TRUE III et DDR III

– 5 i/s sur 7 images en RAW
– Autofocus 11 points double croix

– Stockage sur carte CompactFlash
– Visée reflex à 98% de couverture
– Double motorisation (miroir / obturateur) pour limiter les vibrations
– Flash intégré (NG = 11) couverture 17mm soit 25,5mm en 24×36 et synchro X 1/180s
– Ecran TFT 3″ / 460 000 points
– Fourni avec le logiciel SIGMA Photo Pro
– batterie lithium-ion BP-21


Le dos du Sigma SD1 Merrill

Pourquoi des SD1, DP1 et DP2 baptisés « Merrill » ?

Merrill est le nom de l’inventeur de la technologie de ce capteur. Voici l’explication de Sigma : « Le capteur d’image directe Foveon X3 utilise une technologie développée initialement par Dick Merrill (1949-2008), qui était à la fois un ingénieur brillant et un photographe talentueux. Ce système de capture d’image révolutionnaire reflète les deux faces, l’une artistique, l’autre technologique, de sa personnalité. Pour exprimer la passion de Sigma pour la photographie de qualité, et honorer le génie de Dick Merrill, nous avons décidé d’appeler de son nom la dernière génération du capteur d’image directe Foveon X3, le Foveon « Merrill ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here