Kodak se retire du marché des appareils photo

Kodak se retire du marché des appareils photo

Kodak revoit sa stratégie et se retire du marché des appareils photo, des caméscopes de poche et des cadres photo numériques.

Publié le 9 février 2012 - 16:27 par La rédaction

Pour revenir à un fonctionnement rentable, Kodak est contraint d’abandonner des pans entiers de ce qui lui reste d’activité et de cesser la commercialisation des appareils photo, des cadres photo numériques et des petits caméscopes numériques de poche dans les mois qui viennent. Il restera aux activités grand public de la marque historique du marché de la photo, les activités de tirage en ligne et en magasin ainsi que le marché de l’impression personnelle jet d’encre.

L gros de l’activité industrielle de Kodak va disparaître et sera en partie remplacé par la cession de licences à l’industrie de la photo.

Kodak a magistralement raté le virage du numérique et offre depuis quelques années une gamme d’appareils numériques pour le moins peu convaincants. Le résultat est connu : voici quelques semaines que Kodak s’est placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, l’équivalent du redressement judiciaire en France.
 
Si Kodak abandonne une partie de son activité qui manquera à peu de monde, surtout en Europe. Kodak conserve sa division professionnelle et ses produits arts graphiques, prépresse, impression numérique, ses solutions cinéma, mais la division grand public reste une priorité pour Kodak qui va continuer de produire des kiosques d’impression photo pour les magasins, les Dry-lab, les imprimantes jet d’encre, un marché sur lequel Kodak est en croissance, dopé par des consommables moins onéreux que ceux de ses concurrents HP ou Epson, et conserve son site de tirage photo en ligne www.kodakgallery.com.

Kodak conserve aussi sa ligne de produits photo argentique avec les pellicules et le papier photo.

Advertisements

Ailleurs sur le web