Android 4.0 va se démocratiser… avant l’arrivée d’Android 5.0 ?

Que ce soit sur tablettes ou sur smartphones, Android Ice Cream Sandwich sera à l’honneur. Il faut dire que depuis son annonce en octobre dernier, très peu de terminaux sont passés sur la dernière version d’Android : ça et là quelques tablettes (Acer Iconia Tab A200, Asus Transformer Prime, Transformer, Motorola Xoom WiFi) et guère plus de smartphones (Samsung Nexus S, sans compter le Galaxy Nexus nativement équipé).

Les mises à jour sont promises par les constructeurs, mais paradoxalement, nombreux sont ceux encore à dévoiler de futurs terminaux (surtout des smartphones) équipés d’une version antérieure d’Android. LG est « champion du monde » en la matière. Par conséquent, il faudra patienter encore quelques mois pour qu’Ice Cream Sandwich dépasse le petit 1% de part d’utilisation, selon les derniers chiffres de Google. Mais le segment haut de gamme fera la part belle au sandwich glacé.

Enfin, Google pourrait créer la surprise en dévoilant Android 5.0 aka Jelly Bean, afin de préparer le terrain face à l’arrivée de Windows 8 pour puces ARM, à destination notamment des tablettes.

Windows Phone veut reconquérir les coeurs

Windows justement. En manque de popularité auprès des constructeurs et des utilisateurs, Microsoft joue gros cette année : il s’agit de reconquérir les coeurs. Avec un bon départ, le duo Nokia/Microsoft veut surfer sur la vague Windows Phone. Il se pourrait qu’une mise à jour du système soit présentée, baptisée Tango, permettant ainsi aux terminaux les plus modestes techniquement d’accéder (sous certaines conditions) à l’OS mobile de Redmond.

L’objectif est clair : inonder le marché, notamment celui d’entrée de gamme, avec des terminaux sous Windows Phone. C’est peu ou prou la stratégie qui a fait d’Android ce qu’il est aujourd’hui : un système d’exploitation dominant dans de nombreux pays, devant iOS. Et difficile d’imaginer que Microsoft n’ambitionne pas un destin similaire à celui de Google en matière de mobilité.

On pourrait également, toujours à l’image d’Android, en savoir plus sur Windows Phone 8, dit Apollo, qui fera lui les yeux doux aux terminaux haut de gamme, avec prise en charge du NFC et des processeurs double coeur entre autres.

Mission sauvetage également pour RIM

L’autre grand perdant de 2011 est sans conteste RIM. Le constructeur canadien tente depuis le début de l’année de redorer son blason, bien terni par l’échec de sa PlayBook (qui vient tout juste d’obtenir une mise à jour logicielle de son OS) ou encore la panne de son réseau.

Le changement de tête opéré le mois dernier devrait donner un second souffle à RIM. De nouveaux smartphones BlackBerry sont attendus, notamment dotés de la dernière version de l’OS mobile BlackBerry 10 (ex-BBX)… mais pas avant septembre. L’opération séduction aura donc bien lieu, mais il faudra patienter de (longs) mois. D’ici là, les fans de smartphones à la baie noire devront prendre leur mal en patience… ou iront voir sous d’autres cieux, une pomme, un robot vert ou une fenêtre à la main.

Smartphones : le réveil du Pays du soleil levant et de l’Empire du Milieu

Ce Mobile World Congress 2012 devrait avoir un fort accent japonais et chinois, puisque de nombreux constructeurs feront des annonces de ce côté. On pense notamment à Sony, qui depuis qu’il s’est émancipé d’Ericsson, fait des pieds et des mains pour revenir sur le devant de la scène. Après deux terminaux présentés au CES 2012 (Xperia S et Xperia Ion), le Japonais pourrait revenir avec un ou plusieurs autres smartphones (notamment un Xperia U). Mais surtout, c’est le retour simultané de Panasonic et de Fujitsu qui devrait faire parler. Les deux constructeurs, après plusieurs années de repli sur leur marché local, veulent à nouveau reconquérir le monde. Pour cela, Panasonic présentera l’Eluga, tandis que Fujitsu aurait plusieurs modèles de smartphones (mais aussi de tablettes) dans les cartons.

Côté chinois, on ne se dirige pas vers un retour, mais plutôt vers une expansion. ZTE et Huawei, les deux principaux constructeurs chinois, ont décidé de passer la vitesse supérieure. Si les terminaux d’entrée de gamme sont évidemment au programme, il faudra désormais compter sur des smartphones plus premium (ZTE PF200, Huawei Ascend D1 Q), avec du processeur quad coeur et Android ICS notamment.

Mais les constructeurs chinois n’auront pas le monopole du processeur de dernière génération. N’oublions pas les Taiwanais Asus, ou HTC qui veut se racheter après une année 2011 en demi-teinte. Sa série One regroupera les terminaux largement fuités depuis des semaines (Ville, Endeavor). Quant à Asus, on devrait (enfin) en savoir plus sur son concept hybride PadFone : un smartphone capable de se muer en tablette une fois intégré dans un écran plus grand (à la manière d’un Motorola Atrix).

Les Sud-Coréens seront également présents, avec une force de frappe plus ou moins importante. Chez LG, qui a, a priori, déjà quasiment tout montré (du quad coeur, de la 3D, de l’entrée et du milieu de gamme, du Windows Phone…), la surprise ne devrait pas être spécialement au rendez-vous. En revanche, elle pourrait venir du côté de Samsung. Logique, puisqu&S217;officiellement il n’y a rien à attendre de la part du constructeur pour ce MWC 2012, pas même un Galaxy S III, probablement annoncé plus tard en mars. Mais officieusement, il se trame que Samsung aurait un Galaxy Note géant de 10 pouces dans sa manche… Qui vivra verra.

Et les tablettes dans tout ça ?

Côté tablettes, il ne faudra en revanche pas s’attendre à de véritable miracle. Les terminaux Android présentés ont déjà été annoncés il y a un mois et demi au CES (Acer Iconia Tab A510, Asus Eee Pad Transformer Prime HD, Asus MeMo). Les rumeurs depuis se sont tues en matière de tablettes, les smartphones faisant davantage la Une des sites spécialisés. D’un autre côté, la découverte de nouveaux produits en sera d’autant plus intéressante.

Comme Windows 8 on ARM n’est pas attendu avant quelques mois encore (d’ici l’automne), il faudra prendre son mal en patience. Toutefois, Microsoft a tenu à envoyer un signe fort en présentant sa bêta renommée Consumer Preview lors du Mobile World Congress. Il faudra assurément compter sur Windows 8 au sein des tablettes dans les mois à venir. D’ici là, on peut toujours espérer quelques appareils en démonstration avancée (avec prise en mains à la clé).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here