Syrie : mort du photoreporter français Rémi Ochlik

Syrie : mort du photoreporter français Rémi Ochlik

Le photojournaliste français Rémi Ochlik est mort ce mercredi 22 février en Syrie, dans un bombardement de la ville de Homs. Malgré son jeune âge, il avait couvert de nombreux conflits à travers le monde. 

Publié le 22 février 2012 - 15:23 par La rédaction

Après Gilles Jacquier, grand reporter notamment pour France 2, décédé le 11 janvier dernier à Homs, un autre journaliste français est décédé ce mercredi en Syrie. Le jeune photojournaliste Rémi Ochlik est mort à Homs, bastion de la rébellion syrienne, dans un bombardement du quartier de Baba Amr.

Photographe freelance (il avait créé sa propre agence photo, IP3 Press), Rémi Ochlik avait, malgré son jeune âge (28 ans), couvert de nombreux conflits, parmi lesquels les Révolutions du printemps arabe en Tunisie, en Égypte ou encore en Lybie. Alors qu’il était encore étudiant en 2004, il était parti en Haïti pour couvrir les événements liés à la chute du président Jean-Bertrand Aristide. Il a reçu à ce titre le prix Jeune Reporter François-Chalais. Rémi Ochlik a collaboré avec de nombreuses publications telles que le Monde magazine, VSD, le Time ou encore le Wall Street Journal. Une partie de ses travaux sont visibles sur son site internet.

Dans le bombardement de Homs, une autre journaliste a perdu la vie. Il s’agit de la reporter de guerre américaine Marie Colvin, qui travaillait pour plusieurs médias dont le journal anglais The London Sunday Time, ou les chaînes britannique BBC et américaine CNN. Trois ou quatre autres journalistes ont été blessés dans le pilonnage du quartier de Baba Amr, à Homs, parmi lesquels la Française Edith Bouvier, qui travaille pour Le Figaro.

Le conflit en Syrie qui dure depuis presque un an aurait déjà fait plus de 7600 victimes.

Advertisements

Ailleurs sur le web