Se dirige-t-on vers des débits 3G deux fois plus rapides qu’à l’heure actuelle, sans passer par de la 4G (LTE) ? D’après Nokia Siemens Networks et Qualcomm, oui, d’ici un an et demi. Ces deux sociétés ont mis au point une technologie appelée HSPA+ Multiflow qui permet de doubler la bande passante et de réduire de 50 % le temps de réponse du réseau 3G. Pour y parvenir, le téléphone se connecte à deux antennes relais simultanément et de capter deux flux de transfert des data, d’où le terme « Multiflow ».

Mais cela pose évidemment la question du niveau de Degré d’absorption spécifique (DAS). Sera-t-il lui aussi doublé ? Soulignons aussi le fait que les smartphones actuels deviendront obsolètes, puisque cette technologie HSPA+ Multiflow nécessite de nouveaux composants, alors que les opérateurs n’auront qu’à faire une simple mise à jour logicielle de leurs antennes-relais. Quid de l’autonomie des smartphones également, déjà pas mal éprouvée. La technologie élaborée par Nokia Siemens Networks et Qualcomm ne devrait en tout cas pas débarquer avant septembre 2013 sur le réseau. Une démonstration sera faite lors du Mobile World Congress 2012, la semaine prochaine à Barcelone. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here