Pour ce début d’année 2012 et le récent nouveau départ de Sony, il ne fallait pas s’attendre à des miracles côté smartphones pour ces premiers modèles. Du coup, l’innovation esthétique n’est pas forcément au rendez-vous. Qu’importe, l’essentiel est de proposer une gamme complète de terminaux pour asseoir la nouvelle identité de la marque, fruit du partenariat de 10 ans avec Ericsson d’une part, mais aussi d’une réelle volonté d’émancipation.

Sony Xperia U

Le Sony Xperia U est donc le plus petit des deux smartphones Xperia présentés à Barcelone et reprenant le design de leur grand frère, le Xperia S. Il dispose ainsi d’un écran 3.5″ (résolution 854 x 480 pixels), comme les rumeurs laissaient le suggérer. On retrouve à l’intérieur un processeur double coeur cadencé à 1 GHz, un appareil photo 5 mégapixels et Android Gingerbread. Une mise à jour vers Ice Cream Sandwich est prévue dans les semaines qui suivront sa commercialisation. Pas plus de détails n’ont été communiqués. Petite subtilité, la coque extérieure est amovible (tout comme la batterie) et surtout interchangeable avec d’autres. Le Xperia U dispose ainsi d’une personnalisation plutôt bienvenue.

Sony commercialisera le Xperia U au mois de mai, à un prix de 260 euros.

Sony Xperia P

Entre le Xperia U et le Xperia S (qui sera donc le fleuron de la marque durant les premiers mois de l’année), Sony proposera le Xperia P, qui reprend également le même design initié par son grand frère. Doté d’un écran 4 pouces (résolution 950 x 540 pixels) « White Magic » censé être plus lisible en plein soleil, le Xperia P est aussi équipé d’un processeur double coeur cadencé à 1 GHz, un appareil photo 8 mégapixels, une puce NFC pour le transfert sans contact, le tout fonctionnant sous Android Gingerbread. Là encore, Sony promet une mise à jour rapide vers Ice Cream Sandwich.

Sony commercialisera le Xperia P au mois de mai également, à un tarif de 420 euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here