Epson se dit écolo et citoyenne

Epson se dit écolo et citoyenne

Signe des temps, l’entreprise elle aussi doit être écologique et citoyenne. Epson, qui semble vouloir mettre l’accent sur la protection de l’environnement et la responsabilité sociale de l’entreprise, communique sur ses bonnes actions éco-citoyennes.

Publié le 13 avril 2007 - 0:00 par La rédaction

Epson et l’écologie
Dès les années 50, les considérations environnementales d’Epson ont fait partie intégrante de toutes ses activités. Souhaitant assumer un rôle d’entreprise citoyenne responsable, Epson ne ½uvre pour répondre de façon optimale aux normes de préservation de l’environnement et compte le faire savoir. A l’horizon 2010, l’objectif d’Epson est de réduire de près de 84% ses consommations d’énergie, par rapport à 2003 afin de contribuer à la réduction de la production des gaz à effets de serre.  Cette intention louable est à saluer, pour peu qu’elle ne reste pas un effet de communication.

Recyclage et normes locales
Epson a développé une politique de réduction de produits chimiques, ainsi qu’une politique de recyclage et de réflexion sur le cycle de vie des produits (de leur conception à leur mise hors service). Le programme « EPSON Ecology Label » de type II fait en sorte que les produits sont conçus dans un cycle d’amélioration environnementale, génération de produits après génération. Les produits Epson sont conçus pour répondre à de nombreuses certifications spécifiques à des zones géographiques définies. Epson espère devancer la législation en matière de protection de l’environnement. En 2003, la groupe a annoncé le lancement d’une campagne d’élimination de certaines substances toxiques dans la conception de ses produits 3 ans avant la mise en applicatino du décrêt européen RoHS. Pour l’ensemble de ses produits finis, Epson travaille à la mise en place d’une filière de collecte et traitement des produits en fin de vie dans le cadre de la directive européenne DEEE et est actionnaire de l’éco-organisme Ecologic.

Actions citoyennes
Depuis Juillet 2004, Epson s’implique dans l’initiative du Pacte Mondial des Nations Unies (défense des droits de l’homme, de la santé et de la sécurité au travail ; réduction de l’impact des activités industrielles sur l’environnement et diminution de la consommation d’énergie dans les process et les produits). En France, la mise en place de la « Mission C½ur de toner », en partenariat avec la CROIX ROUGE Française en est un des aboutissements de cette politique RSE. Ce projet permet aux utilisateurs de renvoyer le toner usagé de leur imprimante gratuitement, grâce à des cartes T préaffranchies. Un partenariat avec CONIBI (Consortium Industriel Bureautique Informatique) dont Epson est co-fondateur, permet de verser 1¤ à la Croix Rouge pour chaque unité collectée.

Si les intentions d’Epson sont sincères et ne se cantonnent pas à un effet d’annonce pour rassurer les consommateurs qui consomment « responsable », ces initiatives seraient à prendre comme exemple par bien d’autres fabricants.

Publicité

Ailleurs sur le web