Nikon D4 : 25 améliorations et une contreperformance

Nikon D4 : 25 améliorations et une contreperformance

Qu’apporte le Nikon D4 par rapport à son prédécesseur, le fameux D3s ? Voici la liste des 25 améliorations pour une caractéristique technique en retrait sur le nouveau reflex numérique pro Nikon qui arrive en test ces jours-ci.

Publié le 16 mars 2012 - 9:57 par La rédaction

Nikon D4 : 25 améliorations par rapport au D3s

  • Nouveau capteur CMOs Full Frame 16 mégapixels(monture Nikon FX)
  • Sensibilité minimale abaissée à 100 ISO (vs 200 ISO sur le D3s)
  • Sensibilité maximale 25 600 ISO (extensible à 204 800 ISO)
  • Nouveau processeur EXPEED 3 en charge du traitement 16 bits du signal du capteur, du calcul de l’image avec Active D-Lighting, de l’analyse et détection de scène, de l’encodage vidéo Full HD…
  • Nouveau capteur de reconnaissance de scène à 91 000 pixels (contre 2000 pixels sur le modèle le plus récent, le D7000 et 1005 sur le D3s). Ce capteur prépare le travail du boitier en amont en analysant la scène cadre pour adapter les réglages de l’appareil, participe au travail de l’autofocus, l’assiste dans le suivi du sujet, analyse la source lumineuse, détecte la présence de visages, etc. La base de données des types de scène passe ainsi de 50 000 à seulement 30 000 grâce à la meilleure définition du capteur.
  • Gestion de l’exposition : 3D Color Matrix III
  • Le Nikon D4 offre la détection des visages en visée optique, une première, grâce au nouveau capteur de reconnaissance de scène.
  • Mode HDR : le D4 assemble plusieurs images entre 0Ev et +3EV pour aboutir à une photo HDR directement calculée dans l’appareil.
  • Mode vidéo Full HD 24p, 25p, 30p sur carte mémoire ou via un enregistreur HDMI 4:2:2 sans traitement du signal du capteur pour un taux de qualité de 200 Mbps. Qualité broadcast.
  • En vidéo, le D4 offre différents ratios de prise de vue : FX, DX (recadrage 1,5x équivalent au Super35) et CX (2,7x, le coeur du capteur exploité sur la plage des 1920 x 1080 pixels de son centre).
  • Time Lapse : le D4 offre l’enregistrement et la composition de vidéos en time lapse compilées dans le boitier, sur une durée d’enregistrement de plusieurs jours.
  • L’autofocus du Nikon D4 offre, comme celui du D3s, 51 points, et son module en reprend le nom ‘Multi-Cam 3500 FX), mais c’est bien un nouvel autofocus qui est intégré au reflex pro. Il est plus sensible et peut travailler en basse lumière jusqu’à seulement 2EV, soit la lueur d’un clair de lune. Il est aussi plus polyvalent avec 15 collimateurs en croix et 11 sensibles à f/8, plus efficace pour une configuration téléobjectif et doubleur de focale.
  • Lorsque l’on bascule le D4 en orientation portrait, le collimateur autofocus actif s’adapte et bascule pour être positionné sur le même sujet.
  • Le nouvel obturateur du D4 a été testé sur 400 000 cycles.
    Bruyant, le Nikon D4 voit son mode « Quiet » remanié pour un déclenchement plus discret.
  • Le D4 permet d’utiliser le déclencheur électronique sur une résolution 1920 x 1080 pixels pour une prise de vue entièrement silencieuse.
  • Le D4 adopte un must ergonomique : ses boutons sont éclairés la nuit.
  • Le D4 photographie à 10 i/s avec suivi AF active et 11 i/s s’il est désactivé
  • L’obturateur vieillissant, celui-ci tend à ralentir la vitesse d’obturation. Le D4 compensera ce gommage au fur et à mesure pour garantir une exposition toujours juste. 
  • En mode vidéo, on peut utiliser les boutons du testeur de profondeur de champs et Fn pour moduler l’exposition de manière fine, par 1/8 EV, pour un fondu ou une sortie au noir.
  • Le D4 reçoit deux joysticks dont un pour l’utilisation en orientation portrait.
  • Tenu en portrait, le D4 offre des commandes placées au même endroit les unes par rapport aux autres pour une prise en main plus intuitive, ce qui n’était pas le cas du D3s.
  • Le pentaprisme du D4 a été redessiné, même si sa visée reflex offre toujours une couverture 100% et un agrandissement de 0,7x, pour s’adapter aux nouveaux mécanismes de basculement du miroir.
  • Le D4 reçoit un port Ethernet.
    En plus d’une prise micro, le D4 offre une prise casque ainsi qu’un vumètre intégré.
  • Le stockage des photos et vidéos se fait via un double slot carte Compact Flash et carte XQD. Il s’agit du premier appareil à adopter ce nouveau format de carte mémoire qui devrait offrir des vitesses de transfert très élevées, de l’ordre de 720 Mbps dès le lancement.
  • Le D4 est compatible avec le nouveau transmetteur Wi-Fi WT-5 qui permet d’interagir avec n’importe quel smartphone ou tablette du marché et de visualiser les photos via le navigateur Internet. Nikon va lancer une application iPhone et iPad qui permettra en plus de piloter l’appareil à distance.
  • Nikon Camera Control Pro 2 devient compatible avec les commandes vidéo du D4.
  • Nikon D4 : une contreperformance

    Nouvelle batterie EN-EL18 : du fait de l’environnement normatif en matière d’appareils électroniques au Japon, Nikon a dû revoir la conception et la puissance de la batterie de son reflex pro qui passe à 2000 mAh et grève l’autonomie du D4 par rapport au D3s, une autonomie qui passe de 4200 images à seulement 2600. Cette contre-performance est à relativiser avec l’annonce par Canon de la nouvelle autonomie de son reflex numérique pro, l’EOS-1D X, qui n’est que de 1120 photos.

    Advertisements

    Ailleurs sur le web