Le Nikon D4 passe au banc d'essai DxOMark

Le Nikon D4 passe au banc d’essai DxOMark

Sensibilité basse lumière, dynamique, profondeur de couleur, que vaut le nouveau capteur Full Frame CMOS 16 mégapixels du reflex numérique pro Nikon D4 par rapport au D3/D3s? 

Publié le 20 mars 2012 - 16:00 par La rédaction

DxOMark.com vient de rendre publics les résultats de ses tests effectués sur le capteur du Nikon D4.

Capteur Nikon D4 : les progrès par rapport au D3s

C’est logique, mais mesuré : le capteur du D4 est globalement plus performant que celui du D3s, lui-même étant une version légèrement retouchée du 12 mégapixels du D3. Il commençait à dater… Avec un indice global (le DxOMark Score) de 89, le Nikon D4 progresse de 7 points par rapport aux 82 points du Nikon D3s. Le nouveau capteur CMOS 16 mégapixels du D4 progresse majoritairement sur deux points-clés :

  • La dynamique : le capteur du D4 gagne 1 EV par rapport à celui du D3s, pour atteindre 13,1 EV, sans pour autant atteindre les 13,9EV offerts par le petit capteur APS-C du Nikon D7000, de même conception que celui qui est utilisé par le D800 ce qui est prometteur pour ce dernier. L’analyse de la courbe de la plage dynamique du capteur du D4 nous enseigne que celle-ci ne progresse plus entre 200 et 100 ISO. La dynamique ne bénéficie donc pas de la nouvelle position 100 ISO offerte par le D4. Ce phénomène est de plus en plus fréquent (cf capteur CMOS du Canon G1 X, du Fujifilm X-pro1, la faute au remplissage des puits des photosites). A l’autre extrémité de la courbe, à 3200 ISO et plus, le D4 offre la même dynamique que le D3s.
  •  

  • La profondeur de couleur  : elle progresse également en passant de 23,5 bits sur le D3s à 24,7 bits sur le D4.
  • Sur ces deux critères de performance, le D3s n’apportait rien par rapport au D3 et les progrès du D4 sur le D3 sont identiques à ceux du D4 par rapport au D4.

    Publicité

    Toutes les mesures sur DxOMark.com.


    La plage dynamique du D4 est en progrès entre 200 et 3200 ISO par rapport à celle du D3s.

    Nikon D4 sur le banc d’essai DxO : sensibilité

    Sensible de 100 à 12 800 ISO, le capteur du Nikon D4 peut voir sa sensibilité étendue jusqu’à 200 400 ISO. Avec un pixel qui baisse en taille du fait d’un capteur de même surface plus densément peuplé de photodiodes, la sensibilité du D4 est en baisse par rapport à celle du D3s. On pouvait espérer que, malgré les 4 mégapixels supplémentaires, le capteur du Nikon D4 eût bénéficié de sa conception plus moderne que celle du capteur du D3s / D3 qui date de 2007. Mais le pixel pitch passant de 8,4µm à 7,2µm, le D4 obtient un score sensibilité basse lumire (low-light ISO) de 2965 ISO contre 3253 ISO pour le D3s qui avait largement progressé par rapport aux 2290 ISO obtenus par le D3 en son temps. Nonobstant, ce recul de seulement 1/5EV ne sera pas perceptible et certainement même gommé par l’amélioration des algorithmes de réduction de bruit du boitier pour les JPEG et de traitement des fichiers RAW des logiciels comme Lightroom 4.
    A 102400 ISO, le capteur délivre en fait 139 000 ISO comme mesurés par DxO. A cette sensibilité extrême, le rapport signal/bruit tombe à 11,6 dB, quatre fois moins qu’à 400 ISO.
    La disponibilité d’une position 100 ISO, c’est nouveau sur le D4, permet d’offrir un signal plus propre par rapport aux 200 ISO de son prédécesseur, 45,4dB vs 42,6dB.

    Les courbes des rapports signal/bruit des deux reflex se superposent, mais le D4 abaisse sa sensibilité minimale à 100 ISO. Toutes les mesures sur DxOMark.com.

    Test DxOMark du capteur du Nikon D4 : conclusion provisoire

    En attendant les résultats du test des capteurs des Nikon D800 et Canon EOS-1D X pour parfaire la photo de famille des reflex numériques pros 2012/2013, le CMOS du Nikon D4 vient de nous livrer la tendance de ses performances avec, par rapport au D3s, quelques progrès en matière de dynamique et de profondeur de couleur, mais un très léger retrait assimilable à une stagnation en termes de sensibilité, une contreperformance certainement gommée par les nouveaux algorithmes de traitement et l’attrait d’une définition de 16 mégapixels, plus polyvalente que les 12 mégapixels du D3s.

    Mais il serait réducteur de résumer les progrès apportés par le D4 aux seules performances du capteur. Voici 25 domaines améliorés sur le Nikon D4 (et une contreperformance).



    Ailleurs sur le web


    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *