Le Nikon D800 passe au banc d'essai DxO

Le Nikon D800 passe au banc d’essai DxO

Les résultats du test du capteur du reflex numérique Nikon D800 sur le banc d’essai DxOMark viennent de tomber et crent la surprise. Vous ne serez pas déçus.

Publié le 23 mars 2012 - 16:00 par La rédaction

Nous les attendions avec impatience. Les voici enfin, les données mesurées des performances du capteur Full Frame 36 mégapixels du Nikon D800 vont faire un sacré ramdam. En effet, sur le banc d’essai DxO, le capteur du Nikon D800 offre des performances de premier rang et vient bousculer une hiérarchie récemment installée : plage dynamique record, profondeur de couleur la plus élevée de tous les reflex numériques (hors moyen format) et sensibilité ISO de l’acabit de celle du Nikon D4, une surprise.

Nikon D800 vs D4

Le D800 crée la surprise. Là où l’on pensait le D4 à l’abri devant le D800, c’est à dire en sensibilité basse lumière, le D800 vient le chatouiller en offrant un « low-light ISO  » de 2853 ISO, soit seulement 1/10Ev de moins, c’est à dire, rien, et ce, malgré une densité de pixels plus que doublée puisque le D4 est un 16 mégapixels et le D800 un 36 mégapixels : la même sensibilité basse lumière pour 20 mégapixels de plus sur une même surface sensible. On peut applaudir les ingénieurs capteur de Sony, fournisseur de Nikon. Le Nikon D800 se paie donc le luxe de venir monter sur la troisième marche du podium des appareils les plus sensibles après les Nikon D3s et D4. Nikon truste d’ailleurs les premières positions en la matière. Le premier reflex Canon arrive en 7ème position. Gageons toutefois que les EOS-1D X et EOS 5D Mark III viendront bousculer ce classement « basse lumière ».
La plage dynamique du D4 est supérieure à celle du D800 sur les hautes sensibilités, mais la courbe s’inverse en dessous de 400 ISO où elles se croisent. Alors que la dynamique du capteur du Nikon D4 ne progresse plus quand on abaisse la sensibilité après 400 et 200 ISO, celle du Nikon D800 continue de grimper. Sa qualité d’image, si la dynamique est un critère important pour de nombreux photographes, à 100 ISO, fera date, du fait du cumul de sa définition extrême et de ses performances dans les autres domaines : sensibilité, profondeur de couleur et dynamique.

Publicité
Retrouvez les mesures sur DxOMark.com.


On voit ici clairement la dynamique du D4 qui ne bénéficie plus de la diminution de la sensibilité quand celle du D800 continue de progresser.

 

Nikon D800 vs D7000

Pourquoi comparer le D800, un reflex Full Frame, au D7000, un APS-C ? Et bien c’est la même base de capteur, en Full Frame, qui est utilisée dans le D800 et le D7000 est excellent sur le critère « plage dynamique » avec 13,9EV. Le D800 passe la barre des 14EV et sa dynamique a été mesurée 14,4EV. Il détient donc le record le Nikon D800 est, à ce jour, le reflex numérique à la plage dynamique la plus étendue.


Toutes les mesures sur DxOMark.com

 

Nikon D800 vs D700

On le sait, l’augmentation de la résolution du D800 par rapport au D700 n’aura pas été du goût de tout le monde. Toutefois, mesurons l’impact sur la qualité d’image de cette nouvelle génération de capteurs par rapport au vieux capteur du D700 qui a plus de cinq ans. Et bien le D800 progresse dans tous les domaines : la sensibilité basse lumière est 1/3EV meilleure, la plage dynamique gagne 2 EV ce qui est très important et la profondeur de couleur progresse de 1,8 bit. Quant à la définition du capteur, elle est triplée. Les possesseurs de D700 qui attendaient le D800 mais avaient été échaudés par ses 36 mégapixels seront rassurés : le gain se fera à tous les étages, il faudra prévoir des cartes mémoires conséquentes….

Par rapport au D700, le Nikon D800 progresse dans tous les domaines.

 

Test du capteur du Nikon D800

Nous nous en doutions, mais les résultats viennent enfoncer le clou : le Nikon D800 fera date. Son capteur cumule les performances sur des critères en général opposés. Voici son classement global :
DxOMark Score : 1er, avec 95 points, devant le dos Phase One IQ 180 et le Nikon D4 qui obtient un score de 89.
Sensibilité ISO basse lumière : 3ème derrière les Nikon D3s et D4, avec
Profondeur de couleur : 1er reflex (hors dos numérique), 3ème a scratch derrière les Phase One IQ180 et P65+, avec 25,3 bits.
Plage dynamique : 1er de tous les appareils testés avec 14,4EV, devant le Pentax K-5 et le Nikon D7000 avec lesquels il partage la technologie de capteur.

Le Nikon D800 a tout d’un phénomène et pourra s’enorgueillir d’embarquer le meilleur capteur testé à ce jour par DxO. Il semble excellent dans tous les domaines et sera à l’aise aussi bien en photo de studio, en portrait, qu’en photo de paysage et, même en basse lumière, il ne sera pas déposé par les boitiers 100% pros à la définition plus modeste.
Nous attendons les premières mesures DxO de piqué du D800 sur les principaux objectifs Nikkor.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *