Nikon D3200 : 24 mégapixels

Nikon D3200 : 24 mégapixels

Non, le Nikon D3200 annoncé aujourd’hui ne remplacera pas le D3100. Il s’agit plutôt d’une version boostée 24 mégapixels du reflex numérique entrée de gamme qui bénéficie également d’une mise au goût du jour.

Publié le 19 avril 2012 - 6:36 par La rédaction

Le boitier du D3200, on le connaît. A quelques détails ergonomiques près, il s’agit de celui du D3100, un reflex compact et léger, privé d’afficheur secondaire sur le pont supérieur pour gagner en compacité. Il ne pèse que 454 grammes (sans batterie ni carte). L’objectif a été décentré par rapport au D3100 pour un meilleur équilibre et le taquet pourtant si pratique d’activation du LiveView/mode vidéo du D3100 et D5100 disparaît au profit d’une ergonomie plus banale avec un bouton dédié au lancement de l’enregistrement vidéo. Le D3200 reçoit un second capteur infrarouge dorsal en complément du capteur frontal pour une utilisation plus pratique avec une télécommande infrarouge. Un autre taquet disparaît, celui de sélection de la motorisation (vue par vue, rafale, retardateur, télécommande) au profit d’un bouton d’accès direct.

Nikon D3200 : un D3100 boosté aux 24 mégapixels

 

Nikon n’a pas bricolé pour la partie tunning du D3100 avec deux nouvelles caractéristiques phares de ce nouveau reflex. Il adopte le capteur CMOS APS-C 24 mégapixels déjà connu pour avoir fait le buzz sur les Sony NEX-7 et SLT-A77 ou SLT-A65. Ainsi, le reflex entré de gamme Nikon mut en un reflex avancé qui permet de mettre la haute définition APS-C à la disposition d’un public amateur pour une utilisation familiale ou d’un public plus expert, mais avec un budget serré. Selon Nikon, le capteur 24 mégapixels du D3200 n’est pas exactement le même que celui qui équipe les appareils Sony. Il aurait été revu selon le cahier des charges Nikon. Habituellement, Nikon interprète avec plus de bonheur le signal des capteurs Sony que le fabricant du capteur lui-même pour ses propres appareils (cf les performances du Nikon D7000 vs Sony Alpha 580 par exemple). On peut craindre qu’une telle définition ne soit pas pleinement exploitée par les objectifs de base disponibles en kit comme l’AF-S DX 18-55mm VR. Selon les premières images réalisées par Nikon, le gain de définition serait pourtant bien au rendez-vous. Nous sommes très impatients de mesurer le D3200 à son prédécesseur d’une part, mais surtout au fameux capteur 16 mégapixels du D5100.
Le capteur, de conception moderne et saine, peut ainsi être poussé de 100 à 6400 ISO, sensibilité extensible à 12 800 ISO.

Nikon D3200

Nikon D3200 : un D3100 boosté à l’Expeed 3

Comment faire digérer des fichiers 24 mégapixels par un reflex numérique amateur ? La réponse est évidemment dans l’intégration d’un processeur dernière génération issu des boitiers pro : l’EXPEED 3. C’est le même qui officie dans le Nikon D800. Il permet donc de fluidifier l’utilisation du D3200
Publicité
en augmentant la vitesse de traitement du signal (réduction du bruit, dématriçage, application des rendus, etc…), mais améliore également la mesure d’exposition, la reconnaissance de scène (qui conserve le petit capteur RVB 420 pixels) et le délai de réponse de l’autofocus, qui reste le même module 11 collimateurs que sur le D3100. On peut surtout espérer une performance plus convaincante de l’autofocus plein temps en mode vidéo.
Grâce au processeur EXPEED 3, malgré les 24 mégapixels du capteur, la cadence de prise de vue en rafale du D3200 atteint 4 i/s (contre 3 pour son petit frère).

Nikon D3200

Mode vidéo plus poussé

Le mode vidéo du Nikon D3200 s’est enrichi d’automatismes désormais débrayables : on peut l’utiliser en mode priorité ouverture ou même en mode manuel total. On ne peut toujours pas modifier l’ouverture à la volée étant donné que l’obturateur reste mécanique, mais les besoins des vidéastes ont été pris en compte. De même, la cadence vidéo du D3200, toujours en Full HD, peut être de 24p comme sur le D3100, mais aussi 25p et 30p. Enfin, le D3200 accède au rang de HDSLR grâce à l’ajout d’une entrée micro.

Visée et écran

On retrouve sur le D3200 le petit viseur optique reflex du D3100. Un peu étriqué, couverture perfectible… mais compact et bon marché. Le D3200 reste bien un appareil plutôt entrée de gamme et ça se sentira du côté de la visée reflex. Par contre, Nikon lui a greffé le nouvel écran qui est apparu cette année sur les boîtiers pros, le 3″ / 920 000 points qui comporte une couche de résine permettant de chasser l’air et évitant ainsi les reflets. L’écran reste fixe, l’écran articulé reste la particularité du D5100 que l’on pourrait bien voir arriver en version D5200 avec le capteur 24 mégapixels. Le D5100 va certainement souffrir de la concurrence du D3200.

Nikon D3200

Mode Guide V3 : graphique

Plus polyvalent que le D3100, le D3200 qui va cohabiter avec lui, peut être envisagé dans le cadre d’une utilisation avancée. Mais sa vocation principale reste l’utilisation dans un cadre amateur, famille, loisir, et pour ce public précis, Nikon a revu le mode Guide didactique et a judicieusement remplacé les explications textuelles par des images d’illustration en fonction de l’effet que le photographe débutant souhaite obtenir.

Connectivité et module Wi-Fi WU-1a

Le Nikon D3200 offre une entrée micro, un nouveau port USB/Audio-vidéo, une connectique HDMI-CEC qui permet de piloter l’appareil photo avec la télécommande de votre téléviseur, ainsi qu’une prise pour le module GPS (Nikon GP-1). La grande nouveauté en matière de connectique de ce D3200 sera la commercialisation d’un petit module Wi-Fi, de la taille d’un sucre, le WU-1a. Il se connecte sur le port USB et permet d’intégrer le D3200 à un réseau Wi-Fi ou bien d’opter pour l’upload automatique des photos prises vers un smartphone avec une définition réglée au préalable. Une application Android permettra également de piloter le D3200 à distance avec son smartphone, régler les paramètres de prise de vue, déclencher… La compatibilité avec les terminaux iOS (iphone, ipad et ipod Touch) devrait suivre.
Le prix du module Wu-1a n’est pas encore connu mais sera compris entre 50 et 70 euros.

Prix et disponibilité du Nikon D3200

C’est fin mai, début juin que l’on pourra commencer à s’offrir le Nikon D3200. Juste à temps pour le pic de shopping saisonnier estival. Le D3200 sera  commercialisé en kit avec l’objectif AF-S Nikkor DX 18-55mm VR au prix de 699 euros. Le surcoût du D3200 par rapport au D3100 est de 200 euros. Le D3100 voit d’ailleurs son prix baisser et il passe en kit avec le même objectif à 499 euros.
Le Nikon D5100 est aujourd’hui vendu 649 euros. Son prix pourrait baisser également dans les semaines à venir.

Nikon D3200

 

Rappel des principales caractéristiques techniques du Nikon D3200

– Capteur CMOS APS-C 24,2 mégapixels effectifs
– Sensibilité de 100 à 6400 ISO (extensible à 12 800 ISO)
– Autofocus 11 points
– Capteur de mesure d’exposition matricielle couleur II (capteur RVB 420 pixels)
– Processeur DIGIC 3
– Echantillonnage RAW 12 bits
– Vitesse d’obturation : 30 à 1/4000s
– Rafale : 4 i/s (si vitesse obturation > 1/250s)
– Mode vidéo 1080/30p, 25p, 24p avec exposition manuelle et AF full time
– Entrée audio (enregistrement Linear PCM)
– Flash intégré : nombre guide de 12, i-TTL
– Viseur : pentamiroir, couverture de 95%, magnificatin 0,8x, dégagement oculaire 18mm
– Ecran antireflet 3″ / 921 000 points


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *