Facebook : vers une introduction en bourse le 18 mai et une valorisation de 105 milliards de dollars

Facebook : vers une introduction en bourse le 18 mai et une valorisation de 105 milliards de dollars

Facebook pourrait faire son entrée en bourse vendredi 18 mai 2012. Sa valorisation boursière serait alors de 105 milliards de dollars selon le Wall Street Journal.

Publié le 2 mai 2012 - 10:00 par La rédaction

Le réseau social de Mark Zuckerberg est en passe de faire son entrée en bourse selon les écrits du quotidien américain WallStreet Journal qui avance la date du 18 mai prochain. Facebook, parti de zéro, a construit un courant d’affaires de 3 milliards de dollars par an en vendant des publicités d’un genre nouveau aux organisations et entreprises qui souhaitent développer leur sociabilité en ligne et la viralité de leur marque. Mais l’article en question du Wall Street Journal titre « Le grand doute sur Facebook« , car, après avoir fait le buzz, après avoir crû vitesse grand V, après s’être imposé dans le quotidien de centaines de millions d’internautes sur le globe, ce sont les annonceurs sur le support Facebook qui commencent à s’interroger sur le bien-fondé de ce média et sur la rentabilité du budget publicitaire qu’ils allouent à Facebook.

Dans son papier, le Wall Street Journal cite le cas du fabricant automobile Kia qui est attiré par un site qui réunit 900 millions d’internautes, mais est réservé quant à l’efficacité du site pour s’assurer que le membre de Facebook voit bien sa publicité dans quelle mesure cela conduit à une vente.

Le doute s’installe également quand l’analyste regarde de plus près les chiffres de croissance des revenus publicitaires engrangés par Facebook car, s’ils augmentent d’une année sur l’autre, partis de zéro, d’un trimestre à l’autre, ce n’est pas toujours le cas, Facebook évoquant la saisonnalité du marché pour justifier qu’au trimestre dernier, le chiffre d’affaires a reculé de 7,5% par rapport au trimestre précédant.

L’évaluation de facebook, que l’on pressent dépasser les 100 milliards de dollars et atteindre 105 milliards, peut sembler peu en rapport avec la valeur réelle de l’entreprise puisque cela représente, rappelle le WSJ, 33 fois ses revenus publicitaires quand Google vaut 5,5 fois son chiffre d’affaires. Google est valorisé 200 milliards de dollars pour 36,5 milliards de revenus l’an dernier contre 100 milliards pour Facebook avec seulement 3 milliards de dollars de revenus…

Alors pour ne pas décevoir les marchés, Facebook devra confirmer sa performance et croitre de façon soutenue : selon l’anayste BIA Kensley, il faudra une croissance annuelle de 41% sur les cinq prochaines années pour que la valorisation de Facebook soit justifiée.

Publicité

Ailleurs sur le web