Les résultats obtenus par le Sony SLT-A57 sont très proches de ceux obtenus par les autres reflex SLT dotés de ce capteur qui se distingue sur cet appareil, encore une fois, par une excellente qualité d’image avec une plage dynamique de 13EV, un score très confortable, et un résultat en « low-light ISO » très honorable de 785 ISO qui permettra au Sony SLT-A57 d’être utilisé dans les hautes sensibilités sans arrière-pensées. D’ailleurs, s’il succède au SLT-A55 avec le même capteur, dont le SLT-A57 pousse la sensibilité maximale de 12 800 ISO à 16 000 ISO.

Le Sony SLT-A57 dans le classement DxOMark

Voici comment se classe le SLT-A57 dans le palmarès des appareils photo testés par DxOMark :
– DxOMark Score : 28ème
– Profondeur de couleur : 30ème
– Dynamic Range 14ème
– Low-Light ISO 48ème

Retrouvez tous les résultats du Sony SLT-A57 sur dxomark.com.

Le coût de la technologie Sony SLT : 1/2 diaph

Classé 28ème de tous les appareils testés seulement, le Sony SLT-A57 aurait pu mieux faire, du moins, son capteur CMOS APS-C 16 mégapixels est plus performant que ce que les mesures laissent paraître. En effet, le système de miroir translucide adopté par les reflex Sony a pour effet de détourner une partie du flux lumineux du capteur (Nous en parlions déjà dans l’analyse du capteur du Sony SLT-A77). Comme sur les autres appareils dotés de la technologie Sony « Translucent Technology », le SLT-A57 perd un demi diaph par rapport à un autre appareil doté du même imageur, mais plus conventionnel, comme un reflex numérique classique (Nikon D7000 par exemple) ou un compact hybride dont l’intégralité du flux lumineux TTL arrive sur le capteur. Cette perte de sensibilité peut-être à prendre en compte selon vos habitudes photographiques et notamment. Si votre priorité est la qualité d’image aux hautes sensibilités, le SLT-A57 est dépassé par les NEX-C3 (depuis remplacé par le NEX-F3) et le NEX-5N, pour rester chez Sony.

Sony SLT Alpha 57 Vs Sony NEX-5N Vs Sony NEX-C3

Donc, par rapport à ses congénères Sony équipé du même capteur, le SLT-A57 se distingue par l’amplitude de sa plage de sensibilités :
– Le plus étendu est le Sony NEX-5N dont la sensibilité va de 100 à 25600.

– Le moins étendu est l’hybride Sony NEX-C3 dont la sensibilité va de 200 à 12800, mais son remplaçant, le NEX-F3, propose la même amplitude que le reflex A57 : de 100 à 16000 ISO.

Sony surclasse la concurrence avec ses derniers capteurs Exmor, les CMOS APS-C de 16 mégapixels comme sur le SLT-A57, ou avec sa version 24 mégapixels comme sur le NEX-7 et SLT-A77 et c’est encore Sony qu est à l’origine du capteur du Nikon D800, le Full Frame 36 mégapixels. Le capteur du D800 est le recordman sur le banc d’essai DxOMark.com avec un DxOMark Score de 95, score à battre. Mais le capteur CMOS qui équipe le Sony SLT-A57 qui sort dans le commerce en ce printemps n’a pas bénéficié d’améliorations : il s’agit du même imageur qu’il y a deux ans. Nous aurions pu penser voir arriver un APS-C 16 mégapixels Exmor Mark II pour la génération d’appareils 2012-2014.

 

Sony SLT Alpha 57 Vs Canon PowerShot G1X Vs Canon EOS 600D

 
Reflex amateur avancé, à l’heure du choix des photographes, il sera confronté au Canon EOS 600D qui reprend lui aussi un capteur, CMOS APS-C, en 18 mégapixels apparu sur l’EOS 7D il y a près de quatre ans. Nous l’avons vu lors des tests capteur des derniers appareils Canon, que ce soit le compact Powershot G1 X, le Canon EOS 600D ou l’EOS 5D Mark III, la technologie de capteurs Canon progresse guère. Les mesures comparatives Sony SLT-A57 vs Canon EOS 600D et Powershot G1 X sont sans appel : les appareils Canon sont battus par la technologie Sony sur tous les critères et les dépasse :
– de 1.3bit (vs 600D) et 1.6bits (vs G1X) sur le critère profondeur de couleur
– en qualité d’image basse-lumière de 100 à 400 ISO et de 6400 à 16000 ISO.
– en plage dynamique avec 1.5EV de plus que l’EOS 600D et 2.2EV de plus que le Powershot G1X. Comme vous pouvez l’observer sur la courbe de la dynamique / sensibilité des trois capteurs, la plage dynamique des Canon stagne en dessous de 400 ISO quand celle du Sony continue sa progression pour atteindre 13,02EV à 100 ISO quand l’EOS 600D plafonne à 11,46EV à 100 ISO.

Malgré l’absence de d’évolution du capteur 16MP Sony, le SLT-A57 brille par rapport à sa concurrence Canon avec des  niveaux de performance un cran supérieurs. S’il est en léger retrait par rapport aux compacts hybrides NEX ou aux autres reflex conventionnels, le coût d’un demi diaph de la technologie SLT est le prix à payer pour bénéficier d’une cadence en rafale pouvant atteindre 12 i/s, de l’autofocus à détection de phase en vidéo ou encore du viseur EVF  pour ceux que la visée optique sur un reflex ne rebute pas.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here