Le Canon EOS 650D en images

Le Canon EOS 650D en images

Le Canon EOS 650D apporte plus d’innovations au reflex numérique amateur Canon de l’année que ce que son apparence ne  le laisse transparaître : nouveau capteur CMOS hybride avec photodiodes pour autofocus vidéo, écran tactile multitouch… Faisons le tour du Canon EOS 650D en images.

Publié le 11 juin 2012 - 9:36 par La rédaction

Publicité

C’est une première sur un reflex numérique : l’EOS 650D se dote d’un écran tactile. Mais Canon a soigné l’interface utilisateur et il n’était pas question de faire les choses à moitié. C’est un écran capacitif (multitouch) comme le connaît sur l’iphone ou l’ipad qui offre une nouvelle manière de piloter son reflex : pointer du doigt le sujet à suivre, tapoter pour déclencher, pincer-écarter pour zoomer dans une photo et en vérifier la netteté, balayer pour passer d’une photo à l’autre, etc..


L’écran, en plus d’être tactile, est articulé sur ses deux les axes pour une liberté de mouvement optimale et offre une définition très confortable, 1 040 000 points, en technologie Clear View II TFT.


Autre bénéfice d’un écran articulé : une fois replié, il met la surface d’affichage à l’abri des chocs et des rayures.


Le Canon EOS 650D offre un flash intégré (nombre guide de 13) et peut piloter des flashs externes sans cordon. Il est aussi compatible E-TTL II avec un flash Speedlite EX.
On voit ici l’appareil avec le nouvel objectif 7,5x EF-S 18-135mm IS STM qui inaugure une nouvelle motorisation autofocus pas-à-pas, véloce et silencieuse, qui devrait offrir un gros plus à l’ergonomie du mode vidéo à l’EOS 650D, un mode dans lequel l’AF est permanent, avec suivi du sujet et utilise les photodiodes dédiée du capteur APS-C 18MP hybride du boîtier pour examiner le contraste du sujet et donc établir la mise au point.


Le Canon EOS 650D peut se piloter via le mode tout auto à détection de scène, mais aussi en mode PSAM. La dernière icône correspond au mode HDR / contre-jour, une nouveauté chez Canon comme le nouveau mode de prise de vue de nuit à main levée.

Equipé d’un processeur puissant, le DIGIC 5, l’EOS 650D atteint 5 i/s en rafale. Son obturateur offre une vitesse maximale de prise de vue de 1/4000s et une synchro flash de 1/200s.


La nouvelle star du segment amateur chez Canon, la voici. C’est l’EOS 650D. Il innove avec un capteur APS-C CMOS de 18 mégapixels dit hybride car une partie de ses pixels sont dédiés à l’autofocus à détection de contraste qui permet de bénéficier de la mise au point automatique avec suivi de sujet en mode vidéo ce qui n’était pas le cas auparavant chez Canon. Le second dispositif autofocus, plus conventionnel, à détection de phase, possède 9 collimateurs, tous sont en croix.

Changement d’ergonomie : le Canon EOS 650D peut accéder à la vidéo depuis n’importe quel mode de prise de vue. Vous voulez utiliser la vidéo en mode auto à reconnaissance de scène ? Activez le switch vidéo depuis ce mode. Pareil, pour vous , la vidéo, c’est en exposition manuelle sinon rien ? Alors, activez la vidéo depuis le mode M. Etc.


Parlant de la vidéo, le 650D offre le Full HD en 24, 25 et 30 i/s et un micro intégré avec son stéréo qui peut être avantageusement complété par un micro externe plus qualitatif puisque le boîtier possède une entrée micro.
Côté sorties : USB 2.0 high-speed avec terminal AV et port miniHDMI compatible CEC pour piloter le reflex connecté à un téléviseur avec la télécommande du téléviseur.

C’est certainement la visée optique reflex qui va trahir le côté amateur du boîtier avec une couverture de 95% seulement. Mais avec ce nouvel écran multitouch et articulé et le nouveau module autofocus vidéo par détection de contraste, on aura certainement tendance à utiliser plus volontiers le LiveView de l’appareil.

L’EOS 650D possède un testeur de profondeur de champ. De plus en plus rare.

Disponible fin juin 2012? l’EOS 650D est vendu 849 euros boitier nu, 949 euros avec l’optique 3x du kit de base, le petit EF-S 18-55mm VR II et 1199 euros en double kit avec en plus l’EF-S 55-250mm VR. Mais c’est certainement dans sa configuration avec l’EF-S 18-135mm IS FTM et son autofocus STM que l’on appréciera le plus le 650D, notamment en photo de voyage.
Toujours est-il que le 6xx Canon monte en gamme : il est vendu 50 euros plus cher que le 600D à sa sortie et est quasiment au tarif de l’EOS 60D.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *