Test Max Payne 3, le bullet time meilleur que jamais sur Xbox 360

Test Max Payne 3, le bullet time meilleur que jamais sur Xbox 360

L’attente a été longue, mais le troisième opus de la saga Max Payne est enfin là, avec une nouvelle orientation, mais un plaisir de jeu décuplé.

Publié le 15 juin 2012 - 14:00 par La rédaction

Il y a un peu moins de dix ans sur Playstation 2, Xbox et PC déboulait Max Payne 2, un titre d’action hors norme qui nous permettait d’incarner Max Payne, un flic pour le moins dépressif et alcoolique, prêt à tout pour venger sa femme et sa fille. Particularité de la saga : la possibilité d’utiliser le bullet time qui, à l’instar de Matrix, permet de ralentir le temps pour mieux esquiver les balles et anéantir ses ennemis dans une classe folle. Next gen oblige, Max Payne revient sur Playstation 3, Xbox 360 et PC pour un troisième opus à l’orientation revue et corrigée, qui faisait craindre le pire lors de son annonce, mais qui se révèle au final juste grandiose.

Publicité

De New-York aux Favelas

Max Payne 3 nous permet de retrouver notre cher flic désabusé au Brésil, où il a accepté un poste de garde du corps, proposé par son ami Raul Passos. L’affaire va rapidement tourner au vinaigre et la richissime cliente de Max se retrouve kidnappée par un gang local, de quoi faire plonger cet accroc à l’alcool et aux antidouleurs dans les bas fonds des favelas, pour une aventure inoubliable. En effet, on retrouve immédiatement le feeling Max Payne dans ce troisième opus, avec une très large place accordée aux gunfights, résolument jouissifs. Le bullet time est une nouvelle fois au coeur de l’action, et ce dernier se révèle plus précis que jamais, et permet d’apprécier pleinement la qualité des animations, incroyables de réalisme. Petit détail sympa, Max peut porter plusieurs armes sur lui, deux légères et une lourde, et il tiendra constamment cette dernière à la main, même lorsqu’elle est inutilisée. Souci de réalisme on vous dit !

Bien sûr, la jauge de bullet time demandera à être rechargée et il faudra parfois sortir de sa cachette et prendre des risques pour avancer dans le jeu. A ce titre, le jeu est relativement difficile dans son ensemble, la santé de Max nécessitant la prise d’antidouleurs en pressant une touche de la croix directionnelle. Inutile donc d’attendre que la jauge de santé se recharge d’elle même, bien planqué derrière un abri. En cas de tir fatal, et s’il reste au moins un antidouleur en stock, Max aura droit à une ultime chance de survie en abattant le tireur avant un temps imparti. Excellent. Malgré un parti pris résolument action, Max Payne 3 demande donc un peu de stratégie, d’autant plus que les ennemis se révèlent bien souvent très précis et ne foncent pas toujours bêtement dans le tas.

Du Matrix, du Die Hard, du Léon…

Le scénario de Max Payne 3 est très travaillé et se révèle petit à petit, comme dans un excellent film Hollywoodien. On a même droit à quelques flashbacks particulièrement bienvenus, s’intégrant à merveille dans la narration. A ce titre, les cutscenes sont également palpitantes à suivre, et s’intègrent judicieusement dans le gameplay, offrant quelques phases de shoots juste mémorables. Techniquement, le jeu est une petite merveille et les niveaux fourmillent de détails, à New-York comme dans les Favelas. L’animation est juste parfaite, et les impacts de balle sont d’un réalisme et d’une violence rarement atteints. A ce titre, le jeu n’usurpe pas sa mention +18, loin de là. Petit bémol en revanche pour les sous-titres, particulièrement minuscules à l’écran…

En solo, Max Payne 3 propose une quinzaine de missions palpitantes, sans le moindre écran de chargement pour venir perturber le tout. L’ensemble se vit comme un excellent film d’action (avec des références à Matrix bien sûr, mais aussi Die Hard ou encore Léon), et on suit la descente aux enfers de ce cher Max avec un plaisir non dissimulé. Comptez tout de même une bonne douzaine d’heures pour voir le fin mot de l’histoire. Pour prolonger le plaisir, on pourra se lancer dans le mode multijoueur, permettant d’affronter d’autres joueurs du monde entier. Des modes relativement classiques dans l’ensemble, dans lesquels on peut employer bien sûr le bullet time, mais aussi d’autres petits bonus pour pimenter le jeu en réseau.

Verdict

Inutile de tergiverser, Max Payne 3 est sans conteste l’un des jeux d’action les plus explosifs jamais réalisés. Toujours aussi sombre, toujours aussi violent, le jeu reste un pur plaisir manette en mains et il est très (très) difficile de décrocher une fois plongé dans l’aventure. Le scénario est impeccable, la mise en scène au top, la technique proche de la perfection et la durée de vie est au rendez-vous. Un titre que les fans d’action se doivent de posséder.

Dossier réalisé à partir d’une version Xbox 360



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *