Amazon préparerait un Kindle Fire 2 et un Kindlephone sous Android

Amazon préparerait un Kindle Fire 2 et un Kindlephone sous Android

Outre son nouveau Kindle Fire, Amazon serait actuellement en train de développer son propre smartphone, toujours sous Android, avec pour principale cible l’iPhone d’Apple. Une sortie fin 2012 est évoquée, avec un prix de 170 dollars.

Publié le 9 juillet 2012 - 10:12 par La rédaction

Le Kindle d’Amazon rencontre un succès sans précédent, et écrase littéralement la concurrence sur le marché de la liseuse électronique. Le géant américain lancera également très prochainement sa nouvelle tablette Kindle Fire 2, plus complète, et toujours basée sous Android. Mais aujourd’hui, l’agence Bloomberg affirme qu’Amazon serait également en train d’élaborer son premier smartphone, avec la collaboration de l’usine Foxconn, assembleur de l’iPhone. L’occasion pour le marchand de fouler pour la première fois le terrain on ne peut plus épineux des smartphones. Certaines rumeurs évoquent d’ores et déjà un lancement prévu pour la fin de cette année 2012, à un tarif très compétitif, compris entre 150 et 170 dollars. De quoi venir concurrencer efficacement l’iPhone 5 d’Apple, même si les deux smartphones ne seront absolument pas comparables techniquement parlant.

Amazon Kindle Fire tablette
Publicité

La tablette Kindle Fire d’Amazon

Via son smartphone (basé sous Android), Amazon souhaiterait ainsi venir titiller l’iPhone d’Apple, mais également les autres terminaux Android. En effet, Amazon a su imposer sur sa tablette Kindle Fire de nombreux services maison au détriment de ceux proposés d’office par Android, notamment une boutique d’applications dédiées. Une stratégie qu’Amazon aimerait évidemment pouvoir reproduire sur un smartphone, avec lequel les utilisateurs pourraient télécharger livres, musiques et vidéos directement depuis le Store Amazon. Toujours selon Bloomberg, le smartphone assemblé par Amazon rejoindrait la famille des terminaux Android d’entrée de gamme, afin de pouvoir proposer le produit à prix attractif. Pour se protéger face à d’éventuelles attaques concernant la violation de brevets technologiques, Amazon chercherait actuellement à racheter certains droits, et aurait déjà embauché un responsable des acquisitions de brevets, ex-employé de chez Microsoft. Affaire à suivre donc.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *