Le Panasonic Lumix G5 aux JO de Londres 2012

Le Panasonic Lumix G5 aux JO de Londres 2012

L’agence Getty Images, qui couvre les Jeux Olympiques de Londres 2012,
envoie à Londres un de ses photographes de sport, Dean Mouhtaropoulos,
couvrir les JO à l’aide d’un compact hybride, un Panasonic Lumix DMC-G5.

Publié le 30 juillet 2012 - 11:37 par La rédaction

Coup de pub, coup de com pour Panasonic qui relaie l’information selon laquelle son dernier compact hybride Micro 4:3, le Lumix G5, annoncé il y a seulement quelques jours, sera employé par un photographe de l’agence Getty Images sur les Jeux Olympiques de Londres 2012. Ses photos seront exposées au Village Olympique ainsi que sur le site de Panasonic Royaume-Uni et plus spécifiquement sur lumixlifestyle.co.uk. Naturellement, il ne s’agit pas d’imposer un compact hybride chez les pros de la photo d’action à la place d’un Canon EOS-1D X ou d’un Nikon D4 bien que le message sous-jacent que veut émettre Panasonic est la qualité des photos prises par son appareil « amateur-expert » qui peut être aussi convaincante que celle de certains reflex pro sur des photos qui ne demandent pas la puissance de feu des reflex à plus de 5000 euros, et dans un format tout autre.

Dean Mouhtaropoulos est photographe chez Getty Images depuis 9 ans et couvre habituellement des sports comme le Foot, le Rugby, la natation, le hokey ou l’athlétisme. On ne saura certainement jamais ce qu’il aura pensé du G5 sur le terrain puisque l’opération est manifestement sponsorisée par Panasonic, un des sponsors des JO, des sponsors surpuissants cette année.

Le Panasonic G5 embarque un capteur annoncé comme remanié, toujours en 16 mégapixels, et offre une sensibilité maximale de 12 800 ISO. Son signal est traité par le dernier processeur Venus Engine VII FHD et l’appareil offre une cadence de prise de vue en rafale de 6 i/s. Pour l’expérience, le photographe de Getty Images aura dans son sac photo les objectifs permettant de couvrir du 7 au 300mm (focale à doubler puisque montée sur un capteur 4:3) comme le 7-14mm utilisé sur les cadrages larges (que nous avions apprécié lors du test du Panasonic GX1) et le dernier-né, le transstandard de choix Lumix G X Vario 12-35mm f2.8 ASPH. Power O.I.S. Dean Mouhtaropoulos prendra également des photos en 3D.
Publicité

le Panasonic G5 embarque pour les JO de Londres 2012.

 



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *