Test du Nikon D600 : qualité d'image de 100 à 102 400 ISO

Test du Nikon D600 : qualité d’image de 100 à 102 400 ISO

Publié le 2 octobre 2012 - 10:32 par La rédaction
nikon-d600-150

En préambule de notre test du Nikon D600, voici un aperçu de la qualité d’image du nouveau reflex numérique full frame Nikon de 100 à 102 400 ISO.




Est-il encore besoin de présenter le Nikon D600 apparu en amont de la Photokina 2012 ? Le D600 est un reflex numérique qui fait la synthèse entre le D800 et le D7000. Il est équipé d’un nouveau capteur 24×36 de 24 mégapixels, un CMOS, filme en Full HD, possède un autofocus 39 points et une visée reflex optique 100%. Proposé à 2099 euros en boitier nu, il est commercialisé dans un kit avec le nouvel objectif FX AF-S 24-85mm VR, la composition que nous avait fait parvenir Nikon pour le test du D600.

Voici, affichées à 100% (un pixel à l’écran représente un pixel enregistré par l’appareil), une parie d’une photo prise avec le D600 de 100 à 25 600 ISO, puis aux positions étendues. Ces photos sont tirées de JPEG non traités directement délivrés par le D600.

Ce montage de photos permet de mesurer visuellement la dégradation de la qualité, du piqué, de la chromie et l’apparition de moutonnements aux différentes valeurs ISO, en basse lumière. On observe un léger palier à 1600 ISO, puis à 6400 ISO. Mais attention, il faut garder à l’esprit que ces photos sont prises en 24 mégapixels, une définition élevée, et que sur un tirage, le bruit que l’on peut apercevoir ici sera noyé dans la résolution, offrant une qualité d’image bien plus flatteuse que ces vues à l’échelle 1:1 qui magnifient les défauts. Mais c’est ce à quoi nous nous intéressons ici.

Le Nikon D600 est passé au banc d’essai DxO et en sensibilité basse lumière, sa définition moins élevée que celle du D800, s’avère payante : le D600 obtient un score basse lumière de 2980 ISO. C’est tout simplement excellent, puisqu’il s’agit du second meilleur score de tous les appareils testés par DxO, juste derrière le D3s, l’appareil le plus sensible jamais conçu, encore aujourd’hui, un appareil qui demeure indétrônable sur ce critère précis. Mais les résultats des deux appareils sont très proches et le D600 n’est mesuré qu’à 1/10 de diaph du D3s. Le capteur du Nikon D600 évolue donc dans la même classe que les Nikon D800, D800E, D4 et D3S. Seul le D700 est légèrement plus distancé (2302 ISO).

A suivre : le test complet du Nikon D600.


Ailleurs sur le web

Information relative

Solderie d’été chez Nikon
Un ebook consacré au Nikon D600
Nikon D600 : communication officielle au sujet des tâches du capteur



Article précédent
«
Article suivant
»