La cour d’appel avait en effet décidé que la tablette Samsung Galaxy tab 10.1 ne violait pas la propriété intellectuelle d’Apple sur le brevet D’889. Cette même levée avait été refusée il y a quelques semaines. Mais ce n’est pas fini et une autre audience pourrait venir changer à nouveau la donne, le 6 décembre date à laquelle la juridiction de Californie se penchera à nouveau sur l’examen d’éventuelles interdictions de vente. En attendant, c’est Samsung qui se défend en attaquant. En attaquant qui ? La star du moment, l’iPhone 5, qui, selon l’industriel coréen, violerait plusieurs de ses brevets et va faire son entrée dans le mélodrame juridique à cette occasion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here