Format DNG version 1.4 : des changements

Format DNG version 1.4 : des changements

En même temps que la mise à disposition des mises à jour de Lightroom
4.2 et Camera Raw 7.2, Adobe a effectué des modifications à son format
DNG, un format rêvé comme le négatif numérique universel, mais qui tarde
à s’imposer.

Publié le 8 octobre 2012 - 10:28 par La rédaction

Si vous utilisez Lightroom (passé en 4.2) ou Camera Raw (passé en 7.2), vous avez certainement mis votre logiciel à jour pour, entre autres, développer les fichiers bruts des Nikon D600 ou Canon EOS 650D, mais saviez-vous qu’Adobe avait également rendu son format DNG un peu plus ouvert à différents usages photographiques en vue de le rendre plus attractif ? Aujourd’hui, mis à part Leica dont les appareils comme le Leica M, produisent des fichiers RAW en DNG, le format Adobe est loin d’être utilisé par les fabricants d’appareils photo. Ce qui devait s’imposer comme un standard de négatif numérique dans notre univers photo tarde à rentrer dans nos moeurs de photographes. Pour rendre le format DNG plus ouvert, Adobe l’a rendu plus malléable avec de nouvelles options, dont un choix de qualité d’enregistrement plus léger que le DNG classique, avec compression. Mais le DNG nouveau, version 1.4, s’adapte également à la photo HDR permettant d’enregistrer une image HDR sur sa gamme complète de tonalités et est maintenant respectueux des formats d’enregistrement quand on utilise l’appareil comme outil de recadrage des photos.

Les nouvelles possibilités du format Adobe DNG 1.4

Respect du ratio d’image de l’appareil : les appareils qui proposent des ratios d’enregistrement comme 4:3, 1:1, 16:9… enregistrent toutefois l’intégralité de l’image captée par le capteur, par exemple 3:2 pour un reflex numérique. Le DNG 1.4 respectera le choix du photographe au moment de la prise de vue, mais une option permettra de revenir dessus et de charger l’image plein capteur.
Gestion de la transparence des photos panoramiques assemblées
HDR : enregistrement des informations jusqu’à 32 diaph en 16 bits et jusqu’à plusieurs centaines d’EV en 32 bits
Compression avec perte : c’est manifestement l’aire de progrès la plus importante de cette version 1.4 du standard DNG puisqu’il permet de bénéficier de la souplesse du RAW, tout en compressant l’image comme on le fait sur un JPEG, mais en conservant la souplesse de traitement a posteriori, la possibilité de revenir sur la balance des blancs, les tonalités, etc… Cette nouvelle option offerte par le format DNG 1.4 le positionne entre le RAW et le JPEG. Le gain de place du JPEG et la souplesse du RAW, un compromis alléchant.

Advertisements

Ailleurs sur le web