Nikon D5200 : 24 mégapixels, écran articulé, AF et mesure de l'exposition du D7000

Nikon D5200 : 24 mégapixels, écran articulé, AF et mesure de l’exposition du D7000

Le Nikon D5200 rafraichit le D5100 et le monte en gamme en adoptant un capteur APS-C 24 mégapixels et des éléments qui font la joie des photographes équipés du D7000 : l’autofocus 39 collimateurs et le système de mesure de l’exposition à capteur de reconnaissance de scène RVB 2016 pixels.

Publié le 6 novembre 2012 - 8:40 par La rédaction

C’est très certainement le même capteur CMOS APS-C de 24 mégapixels que celui du Nikon D3200 qui est réutilisé par Nikon dans le D5200 annoncé aujourd’hui, une évolution du D5100 dont il reprend le positionnement à mi-chemin entre reflex numérique entrée de gamme et appareil avancé. Ce nouveau reflex 24 mégapixels en capteur APS-C permet de filmer en Full HD jusqu’en 50i/60i (pas de scan progressif 50p) et reprend l’attrait ergonomique de son prédécesseur, un écran articulé, de 3″ / 921 000 points et offre quelques nouveaux filtres artistiques. Mais finalement, outre le progrès que peut constituer le nouveau capteur de 24 mégapixels aux yeux de certains (le 16 mégapixels des D5100 / D7000 est excellent), c’est sur l’autofocus que le Test Nikon D5200 réalise un bon en avant et alors que le D5100 reprenait simplement le module peu glorieux du D3100, le D5200 passe au Multi-Cam 4800 DX, soit l’excellent système autofocus 39 collimateurs, efficace et accrocheur, du Test Nikon D7000. La mesure de l’exposition reçoit le même traitement de faveur et embarque le capteur RVB de reconnaissance de scène en 2016 pixels. Ces deux atouts donnent un coup de boost à la fiche technique du D5200 qui devient soudainement très attractif et font même passer le nouveau capteur 24 mégapixels au second plan des améliorations qu’il apporte. Le Nikon D5200 aurait tout d’un reflex bien dans son temps si Nikon l’avait doté du Wi-Fi intégré ou d’un capteur GPS si utile en voyage. Mais pour cela, il faudra se tourner vers les accessoires en options qui gonflent l’addition et peu pratiques comparés à une solution intégrée puisque le D5100 est compatible avec le module Wi-Fi Nikon WU-1a qui permettra de partager ses photos instantanément et de piloter l’appareil.

Le Nikon D5200 sera commercialisé 879 euros TTC en kit avec le 18-55mm VR et sera disponible en décembre 2012.

Principales caractéristiques du Nikon D5200

  •  Capteur : APS-C / 24 mégapixels / CMOS
  •  Processeur : EXPEED 3
  •  Sensibilité : 100 – 6400 ISO (extensible jusqu’à 25 600 ISO)
  •  Autofocus : 39 points dont 9 collimateurs en croix, module Multi-Cam 4800DX
  •  Capteur de mesure de l’exposition à reconnaissance de scène RVB 2016 pixels
  •  Rafale : 5 i/s
  •  Vitesses d’obturation : 30s à 1/4000s (flash synchro-X 1/200s)
  •  Mode HDR sur compilation de deux images prises en rafale
  •  D-Lighting actif
  •  Vidéo : Full HD / 25p,30p, 60i / micro intégré stéréo + entrée micro externe / autofocus permanent en mode AF-F
  •  Nouvelle interface graphique
  •  Flash intégré : nombre guide de 12
  •  Sabot pour flash externe
  •  Compatible multiflash sans cordon Nikon CLS
  •  16 modes scène
  •  Effets créatifs : 7 effets, dont couleur sélective et effet miniature
  •  Ecran : articulé / 3″ / 921 000 points
  •  Visée reflex : pentamiroir / couverture 95% / dégagement oculaire 17,9mm  magnification 0,78x
  •  Batterie : EN-EL14
  •  Connectique : High-Speed USB, vidéo, prise accessoire pour WR-R10, MC-DC2, GP-1, Wu-1a, miniHDMI
  •  Poids : 505 grammes vide / 555 grammes avec batterie et carte mémoire
nikon d5200
Publicité

Le Nikon D5200, héritier du D5100, passe à la vitesse supérieure en empruntant son autofocus et sa cellule de mesure de l’exposition au D7000. Une référence.

Le D5200 reprend l’écran LMCD 3″ / 921 000 Vari-angle du D5100.
Bien adapté à la vidéo, le Nikon D5200 offre la stabilité de tournage de son écran articulé, le Full HD jusqu’en 60i et une entrée micro externe. En vidéo, on bénéficie de l’autofocus permanent AF-F.

Nikon D5200

Le Nikon D5200 sera commercialisé en kit avec l’objectif 18-55mm VR pour 879 euros.
De nouveaux effets créatifs font leur apparition et l’appareil conserve les modes scène et programmes résultats toujours pratiques. En complément de son flash intégré (NG=12), le D5200 peut utiliser des flash cobra Nikon Speedlite et est compatible avec le pilotage multiflash sans cordon Nikon CLS.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *