Avec 20 ans d’expérience derrière lui, Nokia n’est pas ce que l’on peut appeler un nouveau venu dans le monde de la cartographie. En effet, le constructeur finlandais implantait depuis de nombreux mois déjà dans tous ses smartphones son logiciel Nokia Maps. Mais plutôt que de conserver en interne son logiciel, le groupe a décidé de le mettre à disposition de tous en lançant Here.net. Ce service, comparable à Google Maps, regroupe la majorité des fonctionnalités bien connues des fans d’itinéraires en ligne, avec la possibilité de localiser un point précis bien sûr, mais aussi de calculer un trajet (en mode piéton, voiture ou transport en commun). On peut également rechercher des points d’intérêts précis, et le logiciel se charge d’afficher la carte selon trois modes au choix : Terrain, Plan ou Vue Satellite. Here.net propose également de retrouver un rendu 3D dans certaines grandes villes. L’interface est très simple d’accès et Nokia promet à terme une interaction poussée avec les internautes, qui pourront notamment signaler des erreurs ou des ajouts de points d’intérêt pour parfaire encore un peu les données du logiciel.

Une interface claire et sobre… à tendance Facebookienne

Mais Nokia veut aller plus loin encore, puisque selon son PDG Stephen Elop « nous étendons nos 20 ans d’expertise dans le domaine de la localisation à de nouveaux appareils et de nouveaux systèmes d’exploitation qui dépassent Nokia. Nous pensons ainsi que toujours plus de gens profiteront de notre logiciel de cartographie et y contribueront. » En effet, s’il est aujourd’hui accessible uniquement via Internet, le service Here.net sera prochainement décliné en applications pour Android, pour Firefox OS, mais aussi pour iOS, avec une programmation en HTML5.

Quelques villes, comme ici New York, bénéficient de la visualisation 3D et du mode « Street View »

Voilà qui devrait ravir les déçus de Plans, qui pourront donc s’appuyer sur le service de Nokia, en attendant Google Maps. Nokia promet des fonctions de navigation même en mode hors ligne. S’il faudra attendre début 2013 pour les applications Android et Firefox OS, le client iOS pourrait arriver dans quelques semaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here