Apple iPhone

Dans l’attente de l’iPhone le 29 juin
Ce consultant en nouvelles technologies de 33 ans, qui vit à San Francisco, va camper à l’extérieur d’un magasin Apple dans les jours précédant le 29 juin, date de la mise en vente du téléphone-baladeur-assistant numérique de la firme à la pomme. L’appareil, doté d’un large écran multipoints, permettra d’accéder à des contenus audio et vidéo, de lire du courrier électronique ou de surfer sur internet. « Il se pourrait que je demande à des amis de camper avec moi », dit-il.

Qui est l’acheteur d’iPhone ?
Dilger est à l’image des nombreuses personnes qui vont faire la queue pour l’iPhone, souligne Kaan Yigit, directeur du cabinet d’études canadien Solutions Research Group. L’acheteur typique de l’iPhone est un jeune homme diplômé avec des revenus au-dessus de la moyenne, selon une étude menée en ligne auprès des consommateurs. L’iPhone proposé à 500 dollars dans sa version dotée d’une mémoire de stockage de quatre gigaoctets et 600 dollars pour le modèle à huit gigaoctets, sera vendu en ligne, dans les magasins Apple et les boutiques de l’opérateur télécoms AT&T.

Prêts à faire des sacrifices pour l’iPhone
Malgré son prix, Laura Knoll, 25 ans, a déclaré qu’elle était prête à casser sa tirelire pour acquérir le précieux objet car l’iPhone est un produit « tout-en-un ». « Je bous d’impatience. Je n’en peux plus d’attendre », dit-elle dans les travées d’un magasin Apple à Glendale, près de Los Angeles.

Des iPhones en précommande sur ebay
Selon des informations de presse, des revendeurs proposaient cette semaine aux enchères sur eBay le nouveau combiné (quand il sera disponible) pour des prix allant jusqu’à 830 dollars. Mais vendredi, les offres ont été retirées et une porte-parole d’eBay, Catherine England, a confirmé que le site d’enchères n’autorisait plus des offres de pré-ventes de l’iPhone en raison de la très forte demande attendue. Apple iPhoneSelon Jen O’Connell, l’auteur de « The Cell Phone Decoder Ring », un livre qui aide les utilisateurs à choisir leur combiné, deux raisons expliquent l’engouement pour l’iPhone. La première est la puissance marketing du groupe à la pomme, reconnu pour ses ordinateurs portables Mac et ses baladeurs iPod. « Ils donnent suffisamment d’informations aux gens pour saliver », a déclaré O’Connell qui assure qu’Apple est capable de séduire sa grand-mère du fond du Montana. Bien que le nouveau téléphone ait été présenté en janvier dernier par Steve Jobs, l’emblématique fondateur et patron du groupe californien, la date de la commercialisation du produit n’a été révélée que dimanche dernier et relayée par trois clips publicitaires télévisés.

 
Les plus impatients pourront toujours se pencher sur le cas du HTC Touch qui reprend bon nombre de caractéristiques du concept iPhone.
PARTAGER
Article précédentLe HTC Touch en détails
Article suivantLa vitesse de Safari 3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here