Vers une 4ème licence 3G et un 4ème opérateur mobile

Vers une 4ème licence 3G et un 4ème opérateur mobile

L’appel d’offre pour l’acquisition de la 4ème licence 3G en France
sera clôturé dans 15 jours. Iliad maison mère de Free et Noos-Numéricâble
apparaissent comme les postulants les plus sérieux, qu’en est il en réalité?

Publié le 17 juillet 2007 - 0:00 par La rédaction

Publicité
Iliad et Noos-Numéricâble
en course pour la 4ème licence 3G

Le 31 juillet donc tous les prétendants à la 4ème licence 3G devront avoir
déposé leur dossier sans quoi leur offre ne sera pas étudiée. C’est le conseil
de régulation des communications Arcep qui se chargera de l’étude des dossiers
et ce pendant 8 mois au terme des quels, si toutes les conditions seront
réunies, nous connaîtrons enfin le nom du 4ème opérateur français. Pour rappel,
nous vous avions parlé des conséquences d’un tel événement sur le marché mobile
français dans le deuxième paragraphe de cette brève. En tête de liste des prétendants nous trouvons Iliad, société mère du
fournisseur d’accès à internet Free et Numéricâble, le câblo-opérateur français.
Deux prétendants qui ont l’air d’avoir les épaules assez larges pour assurer
les frais engendrés mais en réalité les deux plaident avec ferveur pour des
conditions allégées. Ainsi, Noos espère obtenir la licence pour 100 millions d’euro
alors que Iliad a carrément proposé l’annulation de l’appel d’offre, demande
rejetée par le conseil. Des conditions qui ont peu de chances d’être acceptées
par l’Arcep sachant que le prix est fixé à 619 millions d’euro suite au conflit
qui a eu lieu à l’entrée de Bouygues sur le marché de la 3G.

Suspens pendant encore 8 mois
Nous allons donc attendre encore 8 mois pour savoir si oui
ou non le marché de la téléphonie mobile en France va connaître enfin cette
bouffée d’air frais dont il a tant besoin pour se débloquer d’un point de vue concurrentiel.
Nous, consommateurs et clients, avons tant a y gagner donc espérons que l’Arcep
pourra donner une suite positive à un des dossiers en course.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *