Les pratiques des opérateurs mobiles à nouveau dénoncées par l'UFC

Les pratiques des opérateurs mobiles à nouveau dénoncées par l’UFC

L’association des consommateurs UFC que choisir à mis le
doigt encore une fois sur une pratique ayant pour but le profit des operateurs
mobiles français au détriment du prix des communications, le coût des TAM.

Publié le 23 juillet 2007 - 0:00 par La rédaction

Le coût des terminaisons
d’appel mobile TAM anormalement élevé

L’association UFC Que choisir a révélé dans un communiqué la
semaine dernière les différences anormales entre le cout réel de terminaison
d’un appel mobile et les tarifs pratiqués par les opérateurs. La terminaison
d’appel mobile (TAM) est facturée à l’opérateur mobile à chaque fois que
celui-ci émet un appel vers un réseau mobile qui ne lui appartient pas. Par
exemple quand vous appeler avec votre mobile Orange un mobile SFR, une partie
du prix de votre communication est reversé à SFR, c’est pourquoi les
communications inter-opérateurs où d’un fixe vers un mobile sont plus chères. Aujourd’hui le cout des TAM
est facturé entre 8 et 10 centimes d’euro la minute alors que le cout réel est
estimé a seulement 1 centime d’euro en France.

Une baisse des prix
favoriserait la concurrence

L’UFC Que Choisir estime que le cout élevé défavorise la
concurrence en prenant l’exemple de Bouygues Telecom qui, à cause de son réseau
de clients 4 fois moins important que SFR et Orange réunis, doit verser des
sommes élevées pour les terminaisons d’appel, sommes qui sont facturées aux
clients. C’est aussi valable pour les opérateurs fixes comme Free ou France
Telecom. Une baisse du cout des TAM serait donc importante pour une relance du
marché des communications mobiles dont nous en avons déjà parlé. Elle
permettrait aux plus petits opérateurs mobiles (cf Bouygues) et aux opérateurs
fixes de baisser les tarifs de leurs offres et de se positionner d’une façon
plus concurrentielle. Le dossier est à l’étude par l’Arcep (autorité de régulation
des télécoms) qui à prévu déjà une baisse des prix progressive pour 2008, 2009
et 2010.

L’exemple des Etats
Unis

L’association des consommateurs, dans son rapport, donne
l’exemple des Etats-Unis où la TAM est facturée 0.5 centimes avec un abonnement
de chez AT&T (l’opérateur détenant aussi l’exclusivité de
l’iPhone) qui propose une offre 7,5h plus 83h soir et WE plus mail et appels
sur le réseau AT&T illimités plus 200 SMS pour 60 dollars, soit environ 42
euros/mois. Cette situation est présente pas seulement en France mais aussi en
Europe c’est pourquoi l’UFC a demandé à l’Arcep de montrer l’exemple en suivant
les directives européennes qui existent déjà et qui préconisent la baisse des
prix des TAM.

Advertisements

Ailleurs sur le web