Le portrait-robot du Canon EOS 40D

Le portrait-robot du Canon EOS 40D

Amis technophiles et photographes numériques aoûtiens : les nouveautés des principales marques (Canon et Nikon) sont sur le point d’être annoncées. Parmi elles, Canon ne peut que confirmer ce que sera l’EOS 40D. Voici son portrait-robot.

Publié le 9 août 2007 - 0:00 par La rédaction

Maj 20 août 2007: le Canon EOS 40D enfin annoncé officiellement

Une seule voie pour le 40D
Jamais les tendances du marchés n’auront été aussi claires ni les technologies déjà connues, ni même les lacunes du segment expert de Canon connues. Ainsi, on peut, avec pas mal de certitudes, dresser le portrait robot du Canon EOS 40D, successeur du 30D, lui même simple évolution du 20D, brillant à ses débuts. Il va être difficile pour Canon de nous surprendre (en bien) mais ce serait la meilleure des surprises aux alentours du 10 août qui s’approche.

APS-C du 40D vs Full Frame du 5D
Côté résolution, le 40D pourrait bien afficher un capteur CMOS de 10 mégapixels, largement suffisant. Dopper sa résolution pourrait faire de l’ombre à l’EOS 5D même si celui-ci possède un atout majeur par rapport au 40D : un capteur full frame. D’ailleurs, la taille du capteur du 40D sera bien un APS-C et sa monture EF-S. Pourrions-nous espérer d’ailleurs quelques annoncent de nouvelles optiques EF-S dont nous aimerions voir le catalogue s’étoffer un peu ? Si le 40D offre 12 mégapixels, alors le canoniste aura le choix entre l’APS-C de l’EOS 40D et le full frame du 5D, mais à des tarifs bien différents.

Un petit effort du côté de l’AF
Côté AF, des progrès sont à attendre par rapport au 30D et le module du 5D pourrait être repris, voire améliorer avec plus de capteurs en croix. Une plage plus large sera forcément au programme, le capteur étant plus étroit. Le drive devrait pousser jusqu’à 5 i/s comme le 30D et le 20D déjà en son temps. Cela suffit amplement et pour les amateurs de F1 : il faut aller voir du côté du 1D markIII. Ce qu’il serait bon d’améliorer serait le buffer, surtout pour augmenter sa capacité en format RAW. Mais le processeur DIGIC III, qui fera son apparition en segment expert, sur le 40D, devrait aider à augmenter les performances de l’appareil.

DIGIC III, le moteur du Canon EOS 40D : avantages
D’ailleurs, le DIGIC III va aussi améliorer l’autonomie du boîtier (en espérant qu’il reprenne la batterie BP511). La puissance du processeur sera mise à contribution pour booster la sensibilité aux alentours de 6400 ISO tout en bénéficiant d’un bruit réduit. Canon est le pro en la matière et toujours sévèrement attendu au tournant. Le codage 14 bits du 1D mIII sera le bienvenu sur le segment expert et l’algorythme de traitement JPEG, jugé comme exceptionnel sur le boîtier pro (cf notre dossier accordé à ce point), pourrait aider le 40D à raffler une grosse part de marché s’il est reconduit sur le segment expert avec l’EOS40D.

L’écran 3″ réservé aux pros chez Canon ? Hopefully not !
L’ergonomie des Canon est excellente. Toujours est-il que l’on est en droit d’attendre un écran de 3″, plus lisible en plein soleil que ses prédécesseurs. Le système antipoussière fera forcément son apparition mais une incertitude subsiste : hériterons-nous, sur le canon EOS 40D, du l’excellent système du 1D markIII ou du système du 400D qui ne brille pas par son efficacité ?

Et le prix de l’EOS 40D ? Traditionnel ou concurrentiel ?
Du côté des tarifs, le canon EOS 40D devrait débuter sa carrière aux alentours de 1490 euros, mais la concurrence étant ce qu’elle est : l’extraordinaire Pentax K10D (stabilisé, antipoussière et tropicalisé) n’est vendu que 900 euros TTC en kit avec le 18-55mm, gageons que le 40D sera trouvable en « street price » à 1300 euros environ.

Advertisements

Ailleurs sur le web