CMOS de 21 mégapixels
C’est naturellement en premier lieu le capteur du Canon 1Ds MarkIII qui va retenir notre attention. En effet, ce capteur, Full Frame naturellement, offre la résolution  plus que généreuse de 21 mégapixels. Mais une telle résolution à elle seule ne pourrait satisfaire les photographes de studio sans apporter un gain en qualité d’image. Et pour cela, Canon compte sur le codage 14 bits de la profondeur de couleur, sur le mode priorité aux hautes lumières restituant le maximum de détails dans celles-ci ou encore le mode TIFF fournissant des fichiers non-compressés de plus de 100 Mo d’information ! Avec de telles spécifications techniques, le Canon EOS 1Ds Mark III va, plus que jamais, venir chasser sur les terres du moyen format.

2 x DIGIC III
Ce sont pas moins de deux processeurs DIGIC III (comme sur le 1D makIII) qu vont digérer les fichiers 21 mégapixels du 1Ds Mark III. Ceux-ci ont fort à faire afin de rendre possible la cadence de prise de vue en rafale de 5 i/s sur 56 vues en JPEG et 12 en RAW. Ici encore, Canon affirme la présence, dans son très haut de gamme pro, de deux voies distinctes avec l’action d’un côté (1D) et la qualité d’image superlative de l’autre (1Ds).

Confort de visée
La visée reflex a encore été revue pour offrir un viseur plus clair et plus grand. L’écran passe à 3″ ce qui offre un gain ergonomique certain comme on a pu le vérifier avec le 1D Mark III déjà équipé de cet écran 3″. Ici aussi, la visée directe sur l’écran, sans passer le viseur est possible.

19 collimateurs en croix
Enfin, l’AF n’a pas été négligé lui non plus puisque pour sa mise au point, l’EOS 1Ds m3 recourt à pas moins de 19 capteurs en croix assistés de 26 capteurs annexes. La mesure de l’exposition, qui ne peut souffrir d’aucun défaut sur une telle machine, repose sur un système à 63 zones.

EOS 1DS Mark III et le nettoyage du capteur
Détail ergonomique de première importance : le nettoyage du capteur fait son apparition sur ce pro du studio, également tout terrain pouvant être sorti sans soucis avec sa compacité (relative) et sa cadence le rendant très efficace en reportage également. Désormais, le changement d’optique ne sera plus toujours synonyme de poussière sur le capteur à retoucher en post production ! De nombreux pros étaient prêts à laisser tomber Canon pour la première marque offrant un reflex pro de qualité équipé du système de nettoyage et de protection du capteur.

L’addition s’annonce très très salée pour ce reflex qui vient chasser sur les terres du dos numérique mais il faut bien dire que la fiche technique est impressionnante et que Canon, avec sa gamme pro, 1D et 1Ds, écrase littéralement la concurrence. Attendons de voir a réponse de Nikon dans les heures qui viennent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here