De l'impression jet d'encre à l'administration de médicaments

De l’impression jet d’encre à l’administration de médicaments

De la technologie jet d’encre à l’administration de médicaments, le
rapport est lointain et pourtant, la technologie HP intéresse un
laboratoire pour la fabrication de patch médicaux.

Publié le 19 septembre 2007 - 0:00 par La rédaction

Patch intradermique
Qui aurait parié que la technologie jet d’encre HP se retrouve un jour dans un médicament ? Et bien, le laboratoire irlandais Crospon vient de signer un accord de licence avec HP pour réaliser de nouveaux patch médicamenteux avec la technologie d’éjection de l’encre développée par HP. Les patchs, ce n’est pas nouveau mais jusqu’alors, ces fameux patch étaient dits « transdermiques » et mis à part la diffusion de nicotine pour les patch antitabac, pour l’administration d’autres médicaments, la peau agissait comme une barrière handicapante. Aujourd’hui, Crospon et HP mettent au point des patch dits « intradermique » c’est à dire qu’ils seront constitués de nombreuses aiguilles microscopiques. Ainsi, les médicaments seront injectés très précisément et sans douleur dans les vaisseaux sanguins qui irriguent l’épiderme. Le dosage se fera simplement par le temps de pose.

Saluons cette application innovante qui fait passer intelligemment une technologie du secteur de l’impression photo au secteur pharmaceutique.

Publicité

Ailleurs sur le web