45 millions d’euros d’amende
L’affaire n’est pas nouvelle et même un peu ancienne puisque les faits reprochés à France Telecom remontent à plus de cinq ans. En effet, en 2001 et 2002, les méthodes de France Telecom sur le marché de l’ADSL balbutiant ne firent que retarder l’entrée de nouveaux concurrents en favorisant sa filiale, alors encore appelée Wanadoo. Fort de sa position dominante, France Telecom, dans ces années-là en abusait pour limiter la capacité de ses concurrents à s’imposer sur ce marché par des méthodes peu catholiques comme fournir des informations peu précises aux autres FAI ou encore demander à ses agents commerciaux de casser du sucre dans le dos de leurs concurrents. Rappelons qu’alors, la boucle locale était encore un monopole 100% France Telecom. C’est T-Online qui porta plainte alors ayant souffert de cet état de fait  via ses filiales Club Internet et Liberty Surf.

Cette époque est désormais révolue nous promet l’encadrement de France Telecom qui a finalement tout à gagner à promouvoir l’ADSL sous-louant les lignes locales en même temps.

Lire aussi : « Les pratiques des opérateurs dénoncées par UFC Que Choisir »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here