4ème licence 3G: SFR surveille Free

4ème licence 3G: SFR surveille Free

Le groupe Vivendi, qui possède 56% du capital de SFR, suit de
près l’évolution de la situation entre Free et l’Etat français concernant l’attribution de la 4ème
licence 3G et serait prêt à faire intervenir la justice pour contrer un potentiel concurrent.

Publié le 19 octobre 2007 - 0:00 par La rédaction

Vivendi pourrait
avoir recours à la justice pour contrer Iliad
C’est en début de semaine que Vivendi qui détient 56% du capital de SFR a
annoncé suivre de près l’évolution de la situation. En cas d’aménagement des
conditions par l’Etat français pour l’attribution de la licence, le groupe pourrait
avoir recours à une action en justice. Iliad, maison mère de Free, seul
candidat cet été, avait demandé une baisse du prix initialement fixé à 619 millions d’Euros et des
conditions aménagées mais son dossier a été finalement rejeté par l’Arcep ce
mois-ci. La société ne cache pas pour autant son intérêt pour
la 4ème licence 3G.

Un concurrent
indésirable pour les opérateurs de téléphonie mobile
Dans une interview accordée à Reuters, Jean-Bernard Lévy, président du
directoire de Vivendi à déclaré que la France n’avait pas besoin d’un quatrième
opérateur mobile. « Il est certain que nous examinerions très attentivement
la situation d’un point de vue juridique », a-t-il déclaré. « Nous
n’avons pas tranché la question de savoir si nous engagerions une action en
justice ». Il est certain qu’un nouveau concurrent pour SFR, Orange et
Bouygues serait indésirable pour ces 3 opérateurs qui règnent en maître sur le
marché français. Seul le consommateur pourra s’en réjouir, si cela arrive…

Voir aussi:
Iliad (Free) se retrouve seul prétendant à la 4ème licence 3G
Rejet de la demande de licence 3G Free Mobile

Advertisements

Ailleurs sur le web