L'Europe doit améliorer son recyclage des déchets électroniques

L’Europe doit améliorer son recyclage des déchets électroniques

Une récente étude menée par une université des Nations Unies montre que l’Europe peut encore s’améliorer dans le recyclage des déchets électroniques malgré un système déjà bien en place

Publié le 23 novembre 2007 - 0:00 par La rédaction

L’Europe génère 25 pourcent des déchets électroniques mondiaux
Cette étude nous enseigne qu’actuellement 40% du gros électroménager est collecté mais qu’il pourrait être amené à 75% sur le long terme. Concernant des appareils comme  des téléviseurs, micro-ondes ou autres, ils sont actuellement collectés à hauteur de 25 pourcents seulement ce qui bien d’amener à 60 pourcents. On l’aura compris, cette étude a pour but de montrer que l’Europe collecte bien, mais qu’elle a les moyens de faire beaucoup mieux. Enfin le total de déchets collectés en 2011 devrait atteindre 5,3 millions de tonnes sur un total de 9,7 millions. Pour comparaison en 2005 2,2 millions de tonnes ont étés collectées sur 8,3 millions.

Priorité aux produits nocifs
Le mercure fait bien sûre partie des produits nocifs qui doivent disparaitre. D’après les experts, 4,3 tonnes de mercure toxique étaient contenues dans 660 millions d’ampoules vendues en 2006 dans l’UE. L’autre point important concerne les vieux congélateurs et réfrigérateurs qui, lorsqu’ils rouillent, rejettent des fluides qui sont des gaz nocifs pour la couche d’ozone. La priorité sera donc de diminuer la propagation de ces produits.

Le prix des appareils ménagers va-t-il augmenter ?
Mr Kühr, responsable de l’étude, n’est pas de cet avis. En effet les coûts de collecte et de récupération devraient augmenter et on peut se demander si les prix des appareils ménagers ne vont pas augmenter. Cependant il semblerait que la hausse des prix des métaux récupérés pourrait compenser l’augmentation. Les coûts de collecte devraient presque triplés d’ici 2011.

Advertisements

Ailleurs sur le web