Un amendement pour faciliter l'acquisition de la 4ème licence mobile

Un amendement pour faciliter l’acquisition de la 4ème licence mobile

Un amendement a été déposé la semaine dernière par le
sénateur UMP Pierre Hérisson visant à dégeler les modalités financières de
l’acquisition de la 4ème licence 3G par un operateur français. C’est Free qui doit s’en frotter les mains.

Publié le 26 novembre 2007 - 0:00 par La rédaction

Free seul candidat
pour la 4ème licence 3G
En effet le FAI français s’était porté seul candidat à travers sa maison
mère Iliad pour l’acquisition de la 4ème licence 3G cet été. Son dossier
n’avait pas été retenu par l’Arcep car il ne remplissant pas les exigences de l’autorité
de régulation. Mais Free ne cache pas son intérêt toujours présent pour son
entrée sur le marché des télécommunications.

Le gouvernement
pourrait faciliter les négociations
La semaine dernière un amendement a été proposé par le groupe de sénateurs
UMP représenté par Pierre Hérisson qui devrait permettre au gouvernement de
modifier les conditions financières pour l’obtention de la licence. Les sénateurs devront
se prononcer courant de la semaine. Cette démarche indique la volonté du
gouvernement de dynamiser le secteur de la téléphonie mobile en France à l’aide
d’un opérateur supplémentaire.

Publicité

Ailleurs sur le web