Canon se paie les blogs

Canon se paie les blogs

On connaissait la pratique du publireportage dans la presse papier mais
Canon, en sponsorisant, avec Blogrider, la campagne de tests du EOS 40D, est venu rémunérer
le contenu rédactionnel des bloggeurs amateurs. Une mauvaise expérience de la marque en termes d’image et une perte de confiance du lectorat envers ces blogs.

Publié le 10 décembre 2007 - 0:00 par La rédaction

Publireportage, antinomie.
En parcourrant les blogs photo et high-tech de la toile ces derniers jours, nous avons vu fleurir un rédactionnel bien étrange sur le Canon EOS 40D. En effet, annoncé le 20 Août dernier, le reflex numérique amateur expert Canon aurait-il voulu se rappeler au bon souvenir du public photophile au moment des fêtes de Noël comme pour rappeler au Père Noël qu’il n’y a pas que le Nikon D300 (encensé par la critique lors des premiers tests). La démarche est incidieuse car Canon propose aux bloggeurs concernés (via un programme Blogrider), de publier un test sur le 40D en échange d’une rémunération. Certains bloggeurs ne se sont pas fait prier et on posté ce rédactionnel commandité par canon. D’autres, plus prudents, on souhaité préciser clairement que cet article était en fait une publicité mais l’apparition d’un contenu sponsorisé dans le contenu rédactionnel pose un sérieux problème à l’éthique journalistique de base. Enfin, quelques blogs intègres et indignés par une telle démarche ont dénoncé cette pratique malsaine. Aujourd’hui, devant le haro du Web 2.0, les bloggeurs ont tous au moins corrigé le post en précisant qu’il s’agissait d’un publireportage.

Canon l’arroseur arrosé

Canon a souhaité explorer une nouvelle voie dans la maîtrise de la communication mais à ce petit jeu, le firme nippone s’est retrouvée dans la situation de l’arroseur arrosé. A l’heure où Nikon vient de sortir deux armes redoutables, les D3 et D300, laissant Canon sans voix, la démarche fait un peu : « je m’accroche aux branches ». Pourquoi ne pas avoir simplement mis le budget sur une campagne publicitaire classique ? Et bien, le web a fait émerger des blogs très pertinents en photo comme ailleurs. Le grand public a construit ces leaders d’opinion et aujourd’hui, l’impact de certains bloggeurs sur les ventes de tel ou tel boîtier est énorme en fonction de leur appréciation. Ces leaders d’opinion étaient une aide trop attirante pour Canon qui s’y est finalement brûlé les ailes et endommagé son image. Si la campagne a crée un minibuzz aoutour de Canon pour voir sa notoriété (si besoin était) renforcée, lle a surtout produit une image manipulatrice de lamarque nippone qui avait pourtant bien d’autres méthodes et arguments à faire valoir.
Nous attendons la position de Canon et Blogrider sur cette opération pour leur laisser un droit de réponse.

Ailleurs sur le web



Article précédent
«
Article suivant
»