Test du Panasonic L10

Test du Panasonic L10

Panasonic reste fidèle au format 4:3 pour sa gamme de reflex numériques
avec le LUMIX L10 dont le test très détaillé vient de paraître sur
dpreview. Un test intéressant qui fait apparaître quelques différences avec l’Olympus E-510 dont il est issu.

Publié le 17 décembre 2007 - 0:00 par La rédaction

Publicité
Les points forts du L10
Panasonic n’attaque pas ses concurrents Nikon et Canon frontalement sur la gamme de reflex numériques mais avec un positionnement original comme nous avions pu le voir avec le L1 et son ergonomie très typée photo traditionnelle, voire Leica, Leica qu justement collabore avec Panasonic pour la réalisation des optiques. Dpreview, site « biblique » en photo numérique, vient de publier le test du L10 et applaudira avant tout l’extraordinaire potentiel de la définition du L10 qui trouve toutefois toute son expression avant tout, en RAW. Sa dynamique semble plus ample que son équivalent chez Olympus : le E-510, dont il reprend le système LiveView très performant et qui offre, et c’est rare, l’autofocus. L’ergonomie de l’appareil est aussi à mettre au chapitre des éléments salués par le test dpreview tout comme son interface graphique sympathique et accueillante pour le débutant. Le Panasonic DMC-L10 se distingue également par des fonctions assez uniques comme l’intelligent ISO qui adapte la sensibilité aux mouvements du sujet ou encore la détection des visages, raffinement aussi répandu sur les compacts numériques que rare sur les reflex. Enfin, le L10 offre un système antipoussière excellent, le SWF, qui a déjà fait ses preuves et sera un gage de tranquillité pour ce qui est de la propreté du capteur.

Quelques faiblesses pénalisantes
Mais si le Panasonic L10 se distingue par quelques bons points importants, il n’est pas exempt de critiques. En effet, le test soulève l’étroitesse du viseur, qui, trop sombre, rend la visée relativement peu agréable. Ensuite, le traitement interne des photos, en JPEG, donne des résultats trop doux, pas assez accentués qui n’exploitent pas le réel potentiel du L10, qui, une fois de plus, donnera le meilleur de lui même surtout en RAW. Assez embêtant : le L10 est pénalisé dès 400 ISO et au delà par un algorithme de réduction du bruit assez peu performant. Et pour clore le chapitre des critiques formulées par dpreview au sujet du L10, nous pouvons citer la finition qui a un côté un peu plastique, un buffer limité à seulement 3 images quand on photographie en RAW et une autonomie assez limitée quand on l’utilise en visée sur écran LiveView.

Test du Panaosnic L10 par dpreview : Recommended

Au final, malgré son excellent potentiel, les quelques lacunes du Panasonic LUMIX DMC-L10 lui font rater la distinction suprême du « Highly recommended » pour finalement obtenir un simple « Recommended », notation assez moyenne. Retrouvez tout le test du L10 en Anglais sur dpreview.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *