Le GPS, Glonass et Galileo sont dans un bateau

Le GPS, Glonass et Galileo sont dans un bateau

Mardi, la Russie a procédé au lancement des 3 derniers
satellites du réseau de positionnement par satellite Glonass qui devrait être
opérationnel d’ici la fin 2009, ce qui lui donne un sérieux avantage par rapport
au projet européen Galileo.

Publié le 28 décembre 2007 - 0:00 par La rédaction

Publicité
Si Galileo tombe à l’eau

Galileo, le projet européen de positionnement par satellite proche de
l’abandon il y a quelques mois a été sauvé par un accord de financement conclu
entre les différents pays de l’Union Européenne (Galileo concurrencera bien le
GPS
). Très lent à démarrer, le projet est encore loin de l’aboutissement mais à
terme, le GPS américain, le projet russe Glonass et Galileo l’Européen devront cohabiter. En attendant,
Glonass pourrait bien voler la vedette à l’acteur européen sur le plan économique
international si les russes décident son exportation. Galileo devra donc concurrencer
le GPS mais aussi Glonass.
 
Glonass opérationnel
pour fin 2009
Nous vous avons présenté en milieu de semaine sur un ton humoristique le projet
Glonass, un système de positionnement par satellite d’origine russe
. Le
lancement et le positionnement en orbite mardi des 3 derniers satellites, sur
un total de 24 constituant le réseau, témoignent cependant de l’état d’avancement
du projet. Glonass devrait donc être opérationnel avant la fin de l’année 2009
alors que Galileo est toujours au stade de… projet.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *