« – Le problème que nous avons rencontré sur l’autofocus de l’EOS-1D Mark III s’est avéré être une panne complexe à diagnostiquer puis à réparer. Mais dès que la cause a été identifiée et que les premières bases d’une réponse concrète ont pu être apportées, nous avons mis en place une procédure pour organiser la réparation et en avons averti les photographes concernés dès la fin novembre.

– Nous l’avons fait au travers des équipes CPS (Canon Professional Services) et SAV qui ont apporté une attention très particulière -et reconnue-  à l’ensemble des demandes qui leur sont parvenues. Nous avons aussi communiqué sur notre site web www.canon.fr ( et ce de façon continue au fur et a mesure de l’avancée de nos travaux ) mais aussi au travers de la presse et des distributeurs, en les tenant régulièrement informés au gré des évolutions, notamment concernant les procédures de réparation. A l’heure où j’écris, ces réparations sont en cours à un rythme soutenu et nous avons déjà des retours très positifs de photographes sur l’utilisation de l’EOS-1D Mark III suite à notre intervention.

– J’ajoute que rendre des arbitrages dans les investissements publicitaires de Canon CCI fait partie des missions du Directeur Marketing et en l’occurrence certaines opérations de communication ont été annulées en cette fin d’année. En aucun cas ces annulations ne sont liées à la nature du contenu éditorial  des titres concernés. »

Lire notre article qui a fait réagir Canon : « Canon sanctionne Chasseur d’Images »
Lire la présentation officielle du Canon EOS 1D Mk III
Lire l’édito de Guy Michel Cogné accusant Vincent Vantilcke d’avoir retiré la pub de Chasseur d’Images.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here