Développée à l’origine par Bungie, la saga Halo, véritable icône
de Microsoft et de sa Xbox 360, revient en cette fin d’année pour un quatrième
opus évidemment très attendu au tournant. Le jeu nous permet enfin de découvrir
ce qui s’est déroulé après les évènements survenus dans Halo 3, avec un Masterhief
plus en forme que jamais, et un nouveau studio de développement aux commandes :
343 Industries.

L’action se déroule en 2557, soit un peu plus de 4 ans après
Halo 3, et c’est Cortana qui décide de sortir le Masterchief d’un profond
sommeil, afin de remettre un peu d’ordre dans ce monde de Covenants. A ce
titre, le jeu focalisera beaucoup sur la relation très étroite qui unit Cortana
et le célèbre héros, avec quelques bonnes séquences, mais aussi quelques phases
un peu niaises. Techniquement, si la première mission est un peu mollassonne,
le jeu nous emmène rapidement sur des terres nettement plus aptes à nous en
mettre plein la rétine, avec des effets de lumière saisissants, de superbes
textures et une finesse globale assez bluffante.

Pour le reste, on retrouve évidemment la maniabilité propre
à la série, et les amateurs de FPS parviendront sans problème à animer le
Master Chief. La visée est précise, les déplacements aussi et l’arsenal est
plutôt bien fourni, avec l’arrivée de nouvelles armes d’ailleurs. On appréciera
également des passages très ouverts, avec des maps assez vastes pour permettre
l’utilisation de véhicules, y compris des véhicules aériens. La prise en main
est toujours aussi intuitive, et c’est un pur plaisir que de retrouver
l’univers Halo avec une plastique enfin digne de ce nom. Bien sûr, cet opus
introduit également une nouvelle race d’ennemis, les Prométhéens, un peu
mystiques parfois, et qui ne seront pas au goût de tous.

Attention toutefois, sous ses airs bourrins, ce Halo 4
nécessite malgré tout une certaine approche stratégique si l’on ne désire pas collectionner les game over. Le jeu
peut bien sûr se parcourir en solo, mais aussi en compagnie de trois acolytes,
à l’instar d’un Gears of War par exemple. Côté durée de vie, il faudra compter
environ 10 heures pour venir à bout de cet Halo 4. Son mode coop’, ainsi que
l’indispensable mode multijoueurs (relativement bondé) parviendront sans mal à
décupler le temps (et le plaisir) de jeu.

Verdict

Pari réussi pour 343 Industries qui livre ici un Halo 4 presque
parfait sur tous les points. Certes, les réticents à la série auront une
nouvelle fois beaucoup de mal à accrocher à cet univers et cette jouabilité
particulière, mais l’ensemble est très réussi. On regrettera seulement la
nouvelle race ennemie, les Prométhéens, pas très charismatiques… et bien loin
de l’aura des Covenants. Un très bon titre donc, à jouer seul, mais à savourer
à plusieurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here