Dans l’interview de 10mn du photoreporter qui rentrait d’un reportage sur Time Square et se trouvait par hasard sur le quai du métro quand la victime, suite à une altercation, a été poussé sur les rails du métro, livre sa version des faits et se défend d’avoir pu faire quoi que ce soit pour sauver le malheureux. Il répétera à plusieurs reprises qu’il regrette ne pas avoir pu extirper le jeune homme de cette situation qui le conduisait vers une mort certaine, en étant trop éloigné. Selon lui, d’autres personnes étaient présentes sur le quai à ce moment-là et n’ont pas bougé pour sauver la victime. La photo est doublement choquante, car elle montre un instant décisif morbide et tend à suggérer que le photographe s’est contenté de prendre la photo plutôt que de sauver l’homme. La photo a été prise au flash avec les réglages qui avaient été adoptés pour le reportage dont il rentrait. Le choix de la rédaction du New York Post, non seulement de la publier, mais aussi de la mettre en couverture du quotidien est, selon le photographe, de l’initiative du titre.
Ceci étant, le photographe s’est vu proposé une rémunération sous forme de licence pour l’utilisation de cette photo et voit dans cette forme de « commerce » une solution plus respectueuse qu’une vente simple….
Interrogés sur le site de NBC, les téléspectateurs de Today, ont répondu à 80% qu’ils pensaient que Umar Abbasi aurait dû tout tenter pour sauver la victime plutôt que d’essayer de prendre cette photo.

Voici l’interview en anglais :

Visit NBCNews.com for breaking news, world news, and news about the economy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here