Guide d'achat Noël 2012 : compacts hybrides

Guide d’achat Noël 2012 : compacts hybrides

Les compacts à objectif interchangeable sont nombreux et variés, chaque marque ayant lancé sa gamme avec ses particularités. Différents concepts cohabitent avec différentes dimensions de capteur. Voici notre sélection sur les familles compacts hybrides amateurs et experts.

Publié le 15 décembre 2012 - 10:00 par La rédaction

Compacts hybrides amateurs

Olympus Pen E-PL5

Le compact numérique Micro 4:3 Olympus Pen E-PL5 bénéficie du dernier
capteur LiveMos de 16 mégapixels, celui qui a été inauguré par le
compact hybride premium OM-D E-M5. Ce capteur change la donne sur le
segment Micro 4:3 en donnant un sérieux coup de vieux aux autres
capteurs 4:3. Il permet d’évoluer entre 200 et 25
600 ISO, offre une plage dynamique très confortable et une qualité
d’image en hautes sensibilités bien plus élevée que sur les anciennes
générations de capteurs, sans parler des progrès en termes de profondeur
de couleur. Bref, le Pen E-PL5 offre la même qualité d’image que l’OM-D
E-M5, une référence. Il offre également un mode HDR, une rafale rapide
8 i/s et
l’enregistrement vidéo 1080p. Le Pen E-PL5 fait évoluer l’interface du
compact hybride amateur avec l’adoption d’un écran qui devient à la fois
tactile et orientable. Son processeur TruePic IV gère l’autofocus
rapide, doté de 35 collimateurs, ainsi que le
suivi du sujet 3D. Sur le Pen E-PL5, on retrouve les filtres artistiques
Olympus que l’on
apprécie et qui sont désormais « bracketable », pratique. Le grip du Pen
E-PL5
est interchangeable. L’appareil accepte les cartes SD/SDHC et SDXC ainsi
que les cartes Wi-Fi comme les Eye-Fi ou les Toshiba FlashAir.
D’ailleurs, Olympus a publié une application pour smartphones et
tablettes IOS et Android et fournit une carte Toshiba FlashAir avec
l’achat d’un Pen E-PL5. Le tableau serait parfait si l’Olympus Pen E-PL5
était doté d’un flash intégré.
En savoir plus et lire les avis sur l’Olympus Pen E-PL5.

Publicité

Grâce à son nouveau capteur, le Pen E-PL5 fait un bond en avant pour ce qui est de la qualité d’image.

 

Panasonic Lumix DMC-GF5

Compact numérique hybride à la fois compact et léger avec seulement 225
grammes sur la balance, le Panasonic GF5 est équipé d’un capteur Live
MOS de 12,1 mégapixels qui est exploité jusqu’à 6400 ISO (12 800 ISO en
mode étendu) et permet de filmer
des vidéos en Full HD. C’est la compacité et l’ergonomie moderne du GF5
qui nous font vous le recommander avec la présence d’un écran tactile de
3″ pour 920 000
points, qui aide à réaliser la mise au point où l’on veut, et ce, en
seulement 0,09s. Le GF5 offre de nombreux effets artistiques dont le
soft focus par exemple. Le Lumix DMC-GF5 est équipé d’un flash. Cela
vous semble tout fait normal et vous avez raison. Mais quand vient
l’achat d’un compact hybride, il faut bien y regarder, car de nombreux
appareils en sont étrangement privés…
En savoir plus et lire les avis sur le Panasonic Lumix DMC-LX5.


Il est minus, il a un flash intégré, et avec l’objectif télescopique 14-42mm X, il est de la taille d’un compact numérique classique.

Compacts hybrides amateurs

 

Fujifilm X-E1

Avec le X-E1, Fujifilm réalise un coup de maître en permettant à plus de
photographes, pros comme amateurs passionnés, de pouvoir bénéficier de
la qualité d’image élevée du X-Pro1, pour un investissement moitié
moindre. Ainsi, le Fujifilm X-E1, reprend le fameux capteur APS-C CMOS
X-Trans de 16 mégapixels du X-Pro1, un capteur à la fois dénué de filtre
optique passe-bas et équipé d’une matrice plus complexe que le modèle
de Bayer plus communément utilisé dans l’industrie de la photo
numérique. Cela permet d’obtenir à la fois un piqué superlatif et une
absence de moiré sur les images finales. Performant en hautes
sensibilités, le X-E1 brillera grâce aux objectifs Fujinon à monture X,
les « XF » dont le nouveau 18-55mm f/4 OIS, le premier zoom transtandard
en monture X doté d’une motorisation autofocus linéaire doublée pour une
mise au point à la fois silencieuse et véloce. L’ergonomie
du Fujifilm X-E1 est traditionnelle et le choix de l’ouverture se fait
via les bagues de réglage du diaphragme situées sur les objectifs. Bien
plus compact et moins onéreux que le X-Pro1, le Fujifilm X-E1 fait
l’impasse sur le viseur hybride du X-Pro1 qui est remplacé par un viseur
électronique, mais de grande qualité, puisqu’il s’agit du viseur OLED
de 2,36 mégapixels que l’on a vu apparaître chez Sony et les NEX-7 ou
SLT-A77, ici amélioré par l’ajout de deux lentilles asphériques.
Si vous avez 800 euros de plus à mettre dans votre appareil, que sa
compacité n’est pas un critère, et que vous voulez absolument une visée
optique, votre choix se portera logiquement sur le X-Pro1.
En savoir plus et lire les avis sur le Fujifilm X-E1.

 


Le Fujifilm X-E1 offre la qualité d’image de son grand frère le X-Pro1.

 

Olympus OM-D E-M5

Si Olympus a choisi de faire revivre la légende OM, c’est qu’une frange
de photographes passionnés attendait un compact hybride haut de gamme,
performant, à la finition et à l’ergonomie extrêmement soignées.
C’est carton plein avec l’OM-D E-M5, premier représentant de cette
nouvelle lignée de compacts hybrides. Il reste en monture 4:3 comme les
Pen, accepte donc les objectifs que vous auriez déjà achetés pour votre
compact Pen dont certains sont déjà des références en matière de qualité
optique. L’Olympus OM-D E-M5 inaugure un nouveau capteur 4:3 de 16MP
qui réalise un bond qualitatif par rapport aux autres compacts Micro 4:3
avec une plage dynamique plus généreuse, une profondeur de couleur plus
subtile et une sensibilité en nette hausse, des qualités qui gomment le
retard accusé par les précédentes générations face aux compacts
hybrides à capteur APS-C, Sony NEX en tête, tout en permettant de
capitaliser sur la compacité du concept Micro 4:3. L’OM-D E-M5 est
rapide, son autofocus est instantané, il peut même photographier en
rafale à 9 i/s presque comme un reflex professionnel et son interface
tactile lui confère une ergonomie moderne en complément de son lot de
boutons et molettes appréciés par son public. L’OM-D E-M5 est réalisé en
alliage de magnésium.
En savoir plus et lire les avis sur l’Olympus OM-D E-M5.


Olympus ressuscite la légende OM-D habillement avec cette nouvelle gamme de compacts hybrides premium.

 

Sony NEX-6

Les photographes passionnés intéressés par le concept Sony NEX peuvent
compter sur deux représentants de grande valeur avec d’un côté le NEX-7,
un appareil sorti l’an dernier, doté d’un capteur 24MP, à l’ergonomie
travaillée, mais qui demande que l’on rentre réellement dedans. Cette
année, Sony met sur le marché le NEX-6, un compact hybride haut de gamme
qui revient à une ergonomie moins alambiquée que celle de son grand
frère et reprend le capteur APS-C CMOS de 16 mégapixels bien connu et
gage de qualité, exploité ici jusqu’à 25 600 ISO. Du NEX-7, le NEX-6
hérite du fameux viseur électronique OLED de 2,36 millions de points.
L’appareil se pilote via une interface tactile grâce à son écran
orientable de 3″ pour 921 000 points. La vidéo est enregistrée en Full
HD 50p, un point fort des appareils Sony, et le NEX-6 offre un petit
plus bien pratique qui pourrait finir de décider certains, il embarque
une connection Wi-Fi intégrée pour le partage instantané, la
communication avec un smartphone ou une tablette ou la sauvegarde des
photos.

En savoir plus et lire les avis sur le Sony NEX-6.


Le Sony NEX-6 est un des compacts numériques à objectif interchangeable les mieux pensés et réalise la synthèse entre besoins experts et amateurs.

Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *