Voici ce que de nombreux utilisateurs d’Instagram de la première heure redoutaient le plus : la main-mise de Facebook sur l’utilisation du service. Après avoir racheté Instagram pour 750 millions de dollars, Facebook doit rentabiliser et monétiser le réseau social photo. À partir du 16 janvier 2013, Instagram aura le droit de commercialiser vos photos publiées sur votre compte sans que vous n’y puissiez rien. À partir de cette date si vous n’avez pas supprimé vos photos de votre compte, vous ne pourrez pas vous opposer à cette utilisation commerciale de ces dernières, dont vous resterez pourtant propriétaire. Naturellement, si les nouvelles conditions d’utilisation des services Instagram ont de quoi choquer, il y a peu de chances pour que le réseau social photo commercialise les oeuvres intellectuelles de ses utilisateurs à court ou moyen terme. Mais la présence même de cette possibilité sur le contrat qui lie de facto Instagram (donc Facebook) à ses utilisateurs comporte bien une clause que l’on ne manquera pas de qualifier d’abusive, et qui pourrait bien faire l’objet de quelques recours en justice. À n’en pas douter, nous devrions voir un mouvement de protection des libertés émerger sur le réseau social afin de faire pression sur Facebook-Instagram pour  laisser tomber cette possibilité que le géant du net s’est arrogé unilatéralement. D’ailleurs, les réactions ne se sont pas faites attendre comme vous pouvez le lire en anglais sur la page qui annonce les nouvelles conditions d’utilisation d’Instagram.

A l’heure où les photographes sont malmenés sur Facebook et Instagram, Google se fait une joie de les recueillir sur son réseau social Google +, plus délicat avec la propriété intellectuelle des photographes, et qui met mieux en avant les photos des utilisateurs que ne le fait Facebook. Google, armé de sa nouvelle application mobile photo Snapseed pour Android,  va commencer à sérieusement chatouiller Instagram. Twitter, de son côté, qui s’était vu couper l’accès aux photos Instagram des utilisateurs du réseau social, vient de lancer de son côté une application de partage de photos sur le réseau de micro blogging qui comporte cette fois-ci des filtres photo à la manière d’Instagram. On apprend aussi cette semaine que Twitter était sur les rangs pour racheter Instagram et qu’un accord avait même été conclu, verbalement.
La guerre des réseaux sociaux centrés autour de la photo ne fait que démarrer…

MAJ 20/12/2012 : Instagram tente d’apaiser le vente de colère chez ses utilisateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here