Zoom développé pour le bridge, équivalent 28-400mm, stabilisation optique, ouverture maximale à F2,8 et stabilisation optique. Voilà pour la partie optique. Gros capteur de 2/3″, technologie SUPER CCD HR VIII, 11 mégapixels et gestion de la dynamique. Voilà pour la partie imagerie du S100 Fs. A ceci, on rajoute un écran orientable de 2,5″ et un look très typé réfelex (sur les terres desquels il vient chasser selon toute vraissemblance) et on obtient le bridge ultime selon Fuji.
 
Si tout cela ne suffisait pas, Fuji s’adresse aux nostalgiques de leurs films argentiques provia ou velvia et implémente, dans ce bridge, la simulation de film (Fs) qui vient imiter le rendu des films argentiques Fuji les plus connus.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here